Ravage s’expose sur sa terre natale 

Publié le

C’est une « double première » réussie. Toanui Teremate, plus connu sous son nom d'artiste Ravage, a présenté sa première exposition solo jeudi soir. Une première fois pour l’artiste polyvalent et tatoueur de Punaauia, comme pour l’établissement de la commune qui lui a proposé d’accueillir cet évènement.

Publié le 29/04/2023 à 12:51 - Mise à jour le 29/04/2023 à 12:51

C’est une « double première » réussie. Toanui Teremate, plus connu sous son nom d'artiste Ravage, a présenté sa première exposition solo jeudi soir. Une première fois pour l’artiste polyvalent et tatoueur de Punaauia, comme pour l’établissement de la commune qui lui a proposé d’accueillir cet évènement.

Artiste polynésien multi-facettes, Ravage (Toanui Teremate de son vrai nom) se fait connaître pour ses compositions à l’acrylique sur toile, ses designs numériques, ses fresques et ses tatouages. Si le public a déjà pu le remarquer dans le cadre de festivals d’art ou d’exposition collective, jeudi soir, c’était la première fois que l’artiste exposait en solo. Et c’est naturellement dans sa commune de Punaauia, où il puise son inspiration, qu’il a franchi le pas.

« À la base, c’est la patronne qui m’avait proposé d’exposer dans son bar, explique-t-il. Au début, je me suis dit que ça n’allait peut-être pas le faire, car dans un vernissage, il peut aussi y avoir des familles, avec des enfants. Et elle voulait casser le concept et viser un plus grand public ».

Bien lui en a pris, puisque le public, varié, a été nombreux à venir apprécier les 23 toiles dévoilées, dans lesquelles se mêlent motifs polynésiens et portraits, paysages ou encore scènes de vie. Des œuvres réalisées en seulement un mois, auxquelles se sont ajoutées des feuilles de tapa ornées de motifs locaux.

– PUBLICITE –

« Ça a été un challenge, parce que je n’avais pas beaucoup de temps. Ce qui m’a inspiré, c’est déjà l’association Tamarii no nuuroa, présidée par mon cousin » . Cette association organise notamment des manifestations pour la protection des baleines, ou contre certains projets immobiliers à Punaauia. Elle organise aussi des compétitions de surf pour les enfants. On fait beaucoup de choses, même avec l’association des porteurs d’orange ».

Un hommage à sa commune et à sa population, qui s’illustre dans chacune de ses toiles. Parmi elles : la représentation d’une vague sacrée aux habitants de Punaauia, celle de Sapinus.

« J’avais vu une photo de Tshany Tessier, qui est aussi un habitant du quartier : c’était une vague qui m’a beaucoup plu, se souvient-il. Sur un coup de tête je l’ai faite, j’aime bien les couleurs et sa position. Et surtout, cette vague vient de chez nous donc je me suis dit que ça allait plaire ».

La prochaine exhibition signée Ravage devrait se tenir en octobre. Dès la semaine prochaine, l’artiste s’envolera pour les Marquises, puis Bora Bora dans le cadre du festival Ono’u. L’occasion de partager son message à travers le fenua, un message dédié à la jeunesse polynésienne.

« Je souhaite que les gens travaillent pour eux, car je vois beaucoup de jeunes avec du potentiel qui ne cherchent pas forcément à se faire connaître. Je pense qu’il leur faut juste du soutien ».

Dernières news