jeudi 29 octobre 2020
A VOIR

|

Méridien zéro, le premier roman de Mourareau

Publié le

La maison d’édition Au Vent des îles fête cette année ses 30 ans d’existence avec un genre littéraire en pleine expansion. Méridien Zero est le premier roman de Mourareau. Le jeune écrivain originaire des Gambier nous présente une fiction qui relève à la fois d’humour noir et d’absurde, tout en évoquant les problèmes qui interrogent notre monde d’aujourd’hui.

Publié le 25/02/2020 à 16:42 - Mise à jour le 25/02/2020 à 17:53
Lecture 2 minutes

La maison d’édition Au Vent des îles fête cette année ses 30 ans d’existence avec un genre littéraire en pleine expansion. Méridien Zero est le premier roman de Mourareau. Le jeune écrivain originaire des Gambier nous présente une fiction qui relève à la fois d’humour noir et d’absurde, tout en évoquant les problèmes qui interrogent notre monde d’aujourd’hui.

« Mourareau pour l’instant c’est quelqu’un qui a beaucoup de chance » L’auteur de Méridien zéro, 28 ans, reste discret. Mourareau, est le nom de jeune fille de sa mère.

Le jeune homme est né à Tahiti. Cet écrivain à l’humour corrosif, formé à science Po, décrit son père comme un breton alcoolique et sa mère, comme une chinoise bourgeoise assumée.

Son premier livre reflète sa personnalité : atypique. Meridien Zero, « un point kilométrique qui n’existe pas, un nulle part », traite « de la société, s’en moque beaucoup et parle un peu du grand nulle part dans lequel on est. On est juste sur un vaisseau spatial qui s’appelle la planète Terre. Savoir dans quelle direction ça va, on ne sait pas. »

Crédit Tahiti Nui Télévision

Au fil des pages, on découvre deux personnages. Bleu et rose forment un couple de trentenaires parisiens qui veulent croire, qu’ailleurs, une autre vie est possible. Ils sont surtout criblés de dette qui ne leur laissent pas d’autre alternative que la fuite. Ils décident de partir en Polynésie accompagnés de leur bichon maltais Trezor. Ils se retrouvent au bout du monde. Aux Tuamotu, un archipel que l’auteur connaît bien : « Je suis né à Papeete. J’ai grandi aux Gambier. J’ai fait le collège par correspondance. Il n’y a pas de collège aux Gambier. (…) C’était surtout la liberté qu’on avait là-bas. (…) Une fois qu’on finissait les cours, la montagne, la plage, la mer étaient accessibles »

Avec Meridien Zero, le jeune auteur nous livre un roman sur la déchéance de l’humanité.

Mourareau dédicacera son ouvrage ce samedi 29 février de à 9 heures à midi à la librairie Odyssey

infos coronavirus