dimanche 20 juin 2021
A VOIR

|

Matari’i i raro : la jeunesse d’Arue redécouvre les sports et activités traditionnels

Publié le

Les festivités du Matari’i i raro se poursuivent à Arue. Après l’observation des constellations vendredi soir, la municipalité a invité ses plus jeunes administrés ce samedi matin, au complexe sportif de la commune. Découverte des sports traditionnels, course de va’a, ateliers culturels : plusieurs activités ont fait le bonheur des petits et des grands.

Publié le 22/05/2021 à 14:07 - Mise à jour le 22/05/2021 à 14:07
Lecture < 1 min.

Les festivités du Matari’i i raro se poursuivent à Arue. Après l’observation des constellations vendredi soir, la municipalité a invité ses plus jeunes administrés ce samedi matin, au complexe sportif de la commune. Découverte des sports traditionnels, course de va’a, ateliers culturels : plusieurs activités ont fait le bonheur des petits et des grands.

A Arue, les festivités du Matari’i i raro, ou période de disette du calendrier polynésien, se succèdent. Ce matin, c’était au tour des plus jeunes de célébrer la tradition.

« Au terrain de football, nous avons le tuaro ma’ohi qui est destiné aux enfants de 8 ans à 15 ans, provenant des quartiers prioritaires de la commune. Nous avons également l’art culinaire qui est situé dans le gymnase et enfin, nous avons également le tournoi va’a ainsi que des petits ateliers pour les plus jeunes, accompagnés par leurs parents. Les enfants, aujourd’hui, ce qui est bien, c’est qu’ils adhèrent complètement à ce qu’on leur propose. On est très content de ces enfants » se réjouit Tareta Tavanae-Teururai, animatrice au service de la jeunesse de Arue.

« J’aimerais bien qu’il y ait plus souvent des journées comme ça » ou encore « ça nous permet de profiter, de s’amuser, de jouer » : tels sont les impressions des quelques 150 jeunes présents lors de cette journée sportive et culturelle. Un évènement donc apprécié de tous, en particulier par les enfants lassés des week-ends à la maison.

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Et pour s’initier au mieux au sport traditionnel, la jeunesse a pu compter sur la présence d’athlètes locaux comme Inatio Raveino, lanceur de javelot ou encore Eriatara Ratia dit Géant, champion du lever de poids lourd. Une transmission de savoir prometteuse qui s’est faite dans la joie et la bonne humeur.

infos coronavirus