mercredi 23 juin 2021
A VOIR

|

Les étudiants planchent sur le rahui

Publié le

Sur le thème du Rahui, les étudiants de deuxième année de licence en langues polynésiennes à l’UPF ont organisé une sortie pédagogique. Une immersion sur deux sites où le Rahui a été posé en concertation avec les pêcheurs, à Tautira et Teahupoo.

Publié le 14/05/2021 à 15:12 - Mise à jour le 14/05/2021 à 15:13
Lecture < 1 min.

Sur le thème du Rahui, les étudiants de deuxième année de licence en langues polynésiennes à l’UPF ont organisé une sortie pédagogique. Une immersion sur deux sites où le Rahui a été posé en concertation avec les pêcheurs, à Tautira et Teahupoo.

Qu’est-ce que le Rahui ? Le terme Rahui (en français, “prohiber, interdire”) désigne un ancien mode de gouvernance et de gestion des ressources utilisé par les chefs et les tahu’a. Un procédé plus que jamais d’actualité à l’heure où l’on cherche à préserver nos ressources. Encore faut-il savoir comment l’appliquaient nos anciens. C’est ce savoir-faire qu’ont voulu connaitre les étudiants en LLCR 2è année. Ils se sont rendu auprès de matahiapo pour recueillir leurs connaissances…

“C’est un projet tout d’abord pédagogique, explique Lovaina Rochette, professeure. (…) Comment la population de Tautira gère ses ressources maritimes, ses ressources du territoire. Ces étudiantes 2e année de langue polynésienne sont venus les rencontrer. On bénéficie d’une organisation basée sur des ateliers tournants, qui consiste à rencontrer des personnes ressources.”

En partenariat avec le Rahui Forum and Resource Center et les communes de Taiarapu, les enseignants et étudiants de l’UPF ont eu l’occasion d’observer les effets bénéfiques du rahui. “Avec le Criobe on travaille sur des méthodes scientifiques. Tous les ans on fait un inventaire à l’intérieur du rahui où on a deux zones de 100m2, explique Eric Pedupede, retraité militaire et gardien du site. Il y a 4 mois, un spécialiste américain est venu nous décortiquer ces données là et a confirmé qu’il y avait une augmentation de la masse.”

L’application du Rahui dans la zone marine de Tautira donne l’occasion aux étudiants de voir son impact sur la faune et la flore marines. Un partenariat entre la commune, ses anciens et l’UPF devrait aboutir prochainement sur la création d’un mini musée sur Tautira.

Article précédentLos Angeles Bad Girls
Article suivantCiné Nui avec Brad Pitt

infos coronavirus