lundi 22 juillet 2019
A VOIR

|

Le Musée de Tahiti dévoile ses dessous

Publié le

Publié le 16/09/2016 à 12:25 - Mise à jour le 16/09/2016 à 12:25
Lecture 2 minutes

Objets de fantasmes et de convoitises, les réserves des musées renferment plusieurs milliers d’objets. Ti’i, tiki, tapa, masques, photos, costumes… Des œuvres qui datent de plusieurs centaines d’années que les conservateurs du musée ne peuvent pas toutes exposer, faute de moyens de conservation mais aussi faute de place.

Theano Jaillet,  directrice et conservatrice du Musée de Tahiti et des Îles, nous guide pour cette visite. “Pour les journées du Patrimoine, on essaye de faire quelque chose qui sorte de l’ordinaire tous les ans.” Et visiter les réserves du musée est bien quelque chose qui sort de l’ordinaire. Imaginez… Stockés dans les réserves, à l’abris de la lumière, de l’humidité et des insectes, ces trésors ne sont visibles qu’une fois l’an et ce, à l’occasion des journées du patrimoine.

“Dans les salles d’expositions, on voit les plus beaux objets des collections exposés. Ici dans les réserves, on voit les objets qui sont stockés  et surtout les étapes par lesquelles on doit passer pour pouvoir conserver ces objets.” Non pas que ces objets soient sans intérêt ou en mauvais état. Si ils ne sont pas exposés, c’est tout d’abord par manque de place dans les salles d’exposition. “On est obligé de faire une sélection pour montrer les objets, soit les plus beaux, soit les plus documentés.”

Un projet de rénovation du Musée pourrait, d’ici quelques années, leur permettre d’être dévoilés aux yeux du grand public. S’il devait voir le jour, ce projet devrait permettre la création de 250 m2 d’exposition supplémentaire. Les réserves sont uniquement accessibles aux scientifiques.  Ce n’est que très rarement qu’elles sont ouvertes aux visiteurs. Cela évite l’apport d’insectes, ou de bactéries. Les réserves sont des sortes de bunker sans fenêtres, afin d’éviter les UV qui risquent de dégrader les objets. L’air y est régulé. Ce sont des conditions optimales de conservation.

Dans les réserves du Musée de Tahiti, on dénombre 18 000 objets. Parmi ceux-ci, des rouleaux de tapa de grandes envergures qui ne peuvent pas être exposés par manque de place. Seuls des coupons de tapa sont offerts aux regards des visiteurs. Autre objet de curiosité, une une lame d’herminette qui a près de 1000 ans, qui daterait donc, de l’époque du peuplement de la Polynésie.

Le musée possède de surcroît la plus grande collection de Ti’i  (ndlr: les ti’i, comme les tiki, sont des représentations anthropomorphes des ancêtres divinisés).) au monde avec plus de 200 pièces . Vous avez jusqu’à demain dimanche pour vous ruer sur les réserves du musée et découvrir des objets qui gardent traces et âmes des premiers polynésiens… Des tupuna.
 

Rédaction Web avec Tamara Sentis et  Esther Parau-Cordette

Theano Jaillet, directrice et conservatrice du Musée de Tahiti et des Îles

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X