mercredi 5 octobre 2022
A VOIR

|

Laureline Morin : la passion de la danse, de Tahiti à Montréal

Publié le

Après 12 ans passés à l’académie de danse Annie Fayn, Laureline Morin, 23 ans, a quitté le fenua pour enseigner aujourd'hui sa passion à Montréal, au Canada. Rencontre.

Publié le 03/09/2022 à 11:54 - Mise à jour le 03/09/2022 à 11:54
Lecture < 1 min.

Après 12 ans passés à l’académie de danse Annie Fayn, Laureline Morin, 23 ans, a quitté le fenua pour enseigner aujourd'hui sa passion à Montréal, au Canada. Rencontre.

Laureline Morin danse depuis qu’elle a 6 ans. La Polynésienne, aujourd’hui âgée de 23 ans, s’est essayée à tout mais c’est bien la danse contemporaine qui la fait vibrer : “Niveau technique, la danse, c’est vraiment difficile. Ce n’est pas juste de l’expression. Mais quand tu peux vraiment t’exprimer, cela vient chercher quelque chose à toi, cela te libère, tu te sens mieux. Je me sens bien à chaque fois que je danse”.

C’est à l’académie de danse Annie Fayn que Laureline a fait ses premiers pas. Elle y a été formée durant 12 ans auprès de Marion Fayne, sa professeure : “Laureline avait déjà à la base des capacités techniques qui se sont développées au fur et à mesure années, ce qu’elle doit à sa force de travail. Mais elle avait aussi de belles qualités humaines”.

(Crédit photo : Flickr @Sara FOURNIER)

Après une licence en “enseignement de la danse” à l’université du Québec, Laureline transmet sa passion à des élèves de primaire à Montréal. Devenir à son tour professeure était une évidence pour la jeune femme : “J’aime vraiment le contact que l’on peut avoir avec l’autre, pouvoir l’aider, l’accompagner dans la danse”.

“Alors on danse”, le documentaire de Jacques Navarro-Rovira, a été une révélation dans la carrière de Laureline. Cela va faire un an qu’elle enseigne la danse auprès des enfants dont certains sont en difficulté. L’enseignement, une vocation qu’elle souhaite continuer d’explorer dans les années à venir.

infos coronavirus