vendredi 15 octobre 2021
A VOIR

|

Heiva Tau’rea 2021 : Les jeux sont faits

Publié le

Les collèges de Taravao, Mahina et Bora Bora ont clôturé la troisième et dernière soirée du concours interscolaire de danses traditionnelles. Le jury devrait donner les résultats lundi par le biais d’un live Facebook.

Publié le 14/03/2021 à 9:51 - Mise à jour le 14/03/2021 à 10:08
Lecture 3 minutes

Les collèges de Taravao, Mahina et Bora Bora ont clôturé la troisième et dernière soirée du concours interscolaire de danses traditionnelles. Le jury devrait donner les résultats lundi par le biais d’un live Facebook.

Ce sont plus de 300 adolescents au total, passionnés de danses traditionnelles, qui se sont succédé durant trois jours sur les planches de Toa’ta. Le clap de fin de cette 4e édition du Heiva Tau’rea a été donné ce samedi. La soirée a une nouvelle fois tenu toutes ses promesses. Ce concours qui permet de lier projet pédagogique et ‘ori Tahiti, rassure également sur le plan de l’attachement de la jeunesse polynésienne à sa culture. Un message clair à leurs ainés, tant leurs prestations qui, marquées parfois de légères imperfections, ont été magnifiées par les sourires et la détermination de chacun pour convaincre les membres du jury.

Et ce ne sont pas les collégiens de Taravao qui nous ferons mentir avec un thème particulièrement sensible de nos jours : la violence commise par notre jeunesse. Avec leur thème intitulé « Que la paix soit ! », la trentaine de jeunes artistes a donc voulu mettre le doigt sur ce problème de société qui font parfois les titres des journaux lors de bagarres dans les rues de Papeete et Taravao en l’occurrence. Une prestation réussie grâce aux tableaux entièrement pensés et chorégraphiés par ces élèves.

Ont suivi les élèves du collège de Mahina et leur thème inspiré de la légende de L’anguille de Tuauru. Une légende mettant en exergue l’égoïsme de l’homme face à la nature. Cette légende endémique à la commune de la côte Est et sa vallée Tauaru, est un hymne au respect de notre environnement et des animaux qui la peuple. Notons également la prestation remarquée des jeunes musiciens qui ont fait preuve d’une très belle énergie.

Enfin et pour clôturer cette soirée, une délégation de Bora Bora composée d’une soixantaine d’artistes en herbe a ravi le public avec une prestation inspirée de la présence de l’armée américaine sur la perle du pacifique en 1942. Un choc des cultures qui a passionné ces élèves, car souvent eux-mêmes descendants de ces GI. Des chorégraphies très originales agrémentées de costumes et autres accessoires tout autant travaillés avec le sens du détail. Ce travail de recherche a d’ailleurs profité à l’ensemble de l’établissement scolaire, puisque les premiers concernés sont allés à la rencontre de leurs camarades pour leur raconter ce passage de l’histoire.

Reste au jury à faire son choix durant le week-end. Un choix cornélien qui devra prendre en compte l’aspect artistique mais aussi et surtout la cohérence du projet pédagogique.

Rédigé par

infos coronavirus