lundi 21 juin 2021
A VOIR

|

Embarquement immédiat à bord de Fa’afaite, direction les Tuamotu

Publié le

Publié le 05/11/2018 à 15:49 - Mise à jour le 05/11/2018 à 15:49
Lecture 2 minutes

Après s’être refait une beauté, la pirogue double Fa’afaite est repartie de Papeete ce mardi 6 novembre à 16 heures pour un périple de 15 jours direction les Tuamotu. Première étape : Makatea. Durée du voyage : 20 heures. À bord, un nouvel équipage, qui va s’entraîner au longues traversées, notamment à celle de l’année prochaine jusqu’en Nouvelle-Zélande et qui durera cinq mois en tout à compter du mois d’août. ​« Ce déplacement est avant tout une navigation d’entraînement à la navigation sans instruments. Il faut que l’équipage soit à niveau. (…) Nous avons deux navigateurs en plus des capitaines qui vont nous aider. Cela va nous préparer au grand voyage en Nouvelle-Zélande » explique Josiane Teamotuaitau, présidente de l’association Fa’afaite i te Ao Maohi.

>>> Lire aussi : Navigation traditionnelle : embarquez à bord de Fa’afaite !

Pour Tepoe, 21 ans, cela va être sa première longue traversée sur le Fa’afaite en tant que « Ihitai » (matelot) : « Je suis vraiment excitée d’y aller. J’ai toujours été appelée par la mer, mais j’attendais d’avoir l’âge requis pour être à bord de la pirogue. Nous avons eu une formation dans tous les domaines : sécurité, hygiène etc. (….) Je veux revivre ce que mes ancêtres ont vécu ».

> « Plus je navigue, plus j’apprends des choses, plus je me rapproche de mes ancêtres »

Si certains vont donc faire leurs premières armes, d’autres comme Moeata passent du statut de capitaine à celui de navigateur -la fonction la plus importante lors des grandes traversées effectuées par leurs ancêtres : « Cela fait 9 ans que que je navigue sur Fa’afaite. Chaque voyage est différent. Selon le but du voyage, selon la distance, il y a un peu plus d’excitation, de mystère, d’appréhension. (…) Plus je navigue, plus j’apprends des choses, plus je me rapproche de mes ancêtres. Et plus le voyage est long et loin, mieux je porte ! ».

À leur arrivée à Rangiroa d’ici une dizaine de jours, un autre équipage viendra les remplacer pour terminer ce périple aux alentours du 22 novembre. D’autres voyages seront organisés dans les mois à venir. 
 

Rédaction web avec Esther Parau Cordette et Sam Teinaore

infos coronavirus