dimanche 7 mars 2021
A VOIR

|

Brooklin aux couleurs du fenua

Publié le

Publié le 09/08/2016 à 12:39 - Mise à jour le 09/08/2016 à 12:39
Lecture < 1 min.

C’est sur le thème du voyage à Tahiti que les organisateurs du festival Ono’u ont fait réaliser cet été une nouvelle fresque murale aux États-Unis par le graffeur new-yorkais Mast. « Il connaît bien Tahiti car il y est déjà venu à deux reprises pour participer au Festival Ono’u en 2014 et en 2015 » explique Sarah Roopinia, la jeune fondatrice du festival. « Il avait remporté le concours international du graffiti à Tahiti en 2014 et avait été désigné meilleur lettreur de l’édition 2015 ».

Mast est actuellement considéré comme l’un des meilleurs graffeurs de la scène new-yorkaise et c’est dans le quartier street art de Bushwick-Brooklyn, mondialement connu des amateurs d’art urbain et de graffiti, qu’il a peint ce nouveau mur Ono’u en hommage à Tahiti. La fresque est intitulée Tahiti Paradise City et représente une jolie vahine avec des fleurs, des tatouages, tiki et autres motifs polynésiens qui ont inspiré l’artiste urbain.

Rédaction Web avec communiqué Ono’u

Mast est considéré comme l’un des meilleurs graffeurs de la scène new-yorkaise

infos coronavirus