vendredi 18 octobre 2019
A VOIR

|

Un tiers des enfants néo-zélandais vivent sous le seuil de pauvreté

Publié le

Publié le 20/08/2016 à 12:18 - Mise à jour le 20/08/2016 à 12:18
Lecture 2 minutes

C’est une triste statistique qu’annonce le Guardian cette semaine. Selon le média, qui reprend les chiffres de l’UNICEF, 300 000 enfants vivent dans la pauvreté en Nouvelle-Zélande, c’est à dire, qu’ils vivent  dans des familles dont le revenu n’excède pas 60% du salaire moyen national (28 000 dollars néo-zélandais par an/ 550 dollars par semaine). La plupart d’entre eux seraient d’origine maori.
 
Si l’on en croit l’UNICEF, les enfants pauvres ne meurent pas de faim en Nouvelle-Zélande, mais ils vivent une existence privée d’activités, d’hygiène, de confort, d’une qualité alimentaire suffisante.”Ils ne pratiquent généralement ni sport, ni musique et ne peuvent suivre une éducation complète” explique Linda Murphy, un travailleur social avec la Ville d’Auckland. “Ils sont animés par une dynamique de survie, et non de vie.

Le problème est également sanitaire. La Nouvelle-Zélande compte un nombre croissant de maladies associées à la pauvreté chronique comme la fièvre rhumatismale et les maladies respiratoires. Des maladies que l’on retrouve rarement dans les pays développés.

Nous devons nous demander en tant que société, sommes-nous vraiment prêts à laisser nos enfants grandir de cette façon?” clame Vivien Maidaborn, directeur exécutif de l’Unicef ​​en Nouvelle-Zélande. “Au cours des vingt dernières années, nous avons de plus en plus blâmé les gens qui ont besoin d’aide, prétendant que s’ils ne pouvaient pas subvenir correctement aux besoins de leurs enfants c’est qu’ils ne savaient pas gérer leur budget. Que s’ils ne travaillaient pas c’est qu’ils étaient paresseux“.

Darrin Hodgetts , professeur de psychologie sociale à l’Université Massey explique que “la position du gouvernement depuis plusieurs années est d’affirmer que trouver un emploi sortirait les familles pauvres du besoin. Il ne s’agit de rien autre que de la propagande.” En effet, selon les statistiques, environ 37 % des enfants pauvres ont leurs deux parents qui gagnent un revenu.
 

Rédaction web

 

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui...

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

“Notre but est que l’argent public soit bien dépensé”

Le nouveau président de la Chambre territoriale des comptes, Jean-Luc Le Mercier, a pris ses fonctions mercredi en présence des hautes personnalités de l’Etat et du Pays. Il vient remplacer Jean Lachkar. Interview.

Turama vous éclaire sur le démarchage à domicile

L’enquête Fetii Fenua vient de démarrer. Initiée par l’Institut de la Statistique, elle doit permettre de mieux connaître les mouvements de population en Polynésie et leurs besoins. Des enquêteurs viendront vous rendre visite. Comment les différencier des démarcheurs ? Nous répondons à cette question avec notre invité Raiarii Tama, chargé de communication de la Direction générale des Affaires Economiques (DGAE).

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X