fbpx
lundi 24 février 2020
A VOIR

|

Un randonneur australien rampe deux jours avec une jambe brisée

Publié le

Un randonneur australien a raconté mercredi comment il avait du ramper pendant deux jours à travers la forêt et les broussailles, la jambe brisée en deux en chutant d'une cascade.

Publié le 18/09/2019 à 10:38 - Mise à jour le 18/09/2019 à 10:59
Lecture < 1 min.

Un randonneur australien a raconté mercredi comment il avait du ramper pendant deux jours à travers la forêt et les broussailles, la jambe brisée en deux en chutant d'une cascade.

Neil Parker, 54 ans, a expliqué aux journalistes qu’il effectuait dimanche une paisible randonnée de trois heures, au nord-ouest de Brisbane (est), quand tout a viré au cauchemar. L’infortuné randonneur a effectué une chute de six mètres depuis le haut d’une cascade, se brisant la jambe et le poignet. “J’ai fait la roue et je me suis cogné contre un rocher avant d’atterrir au fond du ruisseau”, a-t-il déclaré depuis son lit d’hôpital. La partie inférieure de sa jambe pendait inerte après s’être “nettement” brisée en deux.

Ce randonneur expérimenté s’est aussitôt dit : “je suis dans le pétrin parce que personne ne sait où je suis”. Après avoir essayé en vain d’appeler à l’aide avec son téléphone, qui ne fonctionnait plus après être tombé à l’eau, il a commencé à ramper vers une clairière où il pensait avoir plus de chances d’être secouru. 

Neil Parker s’est ensuite confectionné une attelle de fortune sur sa jambe fracturée mais cela a été tellement douloureux qu’il a été victime d’hallucinations. Avec juste une “poignée de noix, une barre protéinée et quelques sucettes” pour tenir, le valeureux quinquagénaire s’est alors lancé dans un atroce voyage de trois kilomètres, rampant péniblement pour avancer petit à petit. “Ce que j’avais remonté à pied en 40 minutes, j’ai mis près de deux jours à le redescendre en rampant”, a-t-il expliqué.

Dimanche soir, il a vu un hélicoptère au-dessus de sa tête mais il savait que ses chances d’être localisé étaient nulles car il se trouvait sous des broussailles. Le randonneur a dû attendre mardi après-midi pour être localisé par un hélicoptère qui l’a ensuite hélitreuillé.

Neil Parker, qui a fondé un club de randonnée et a déjà participé à des recherches de randonneurs, a affirmé que son expérience avait été essentielle à sa survie. 

SourceAFP

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X