vendredi 20 septembre 2019
A VOIR

|

Réchauffement climatique : Chine et Etats-Unis ont ratifié l’accord de Paris

Publié le

Publié le 04/09/2016 à 12:21 - Mise à jour le 04/09/2016 à 12:21
Lecture 2 minutes

En marge du sommet à Hangzhou (est de la Chine), le président Barack Obama et son homologue chinois Xi Jinping ont présenté ensemble samedi au secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon les documents de ratification par les deux pays.
 
L’accord de Paris, qui vise à contenir le réchauffement climatique sous le seuil de 2°C voire 1,5°C par rapport au niveau pré-industriel, pourra être considéré par les générations futures comme “le moment où nous avons enfin décidé de sauver notre planète”, a commenté Barack Obama.
 
Chine et Etats-Unis sont responsables au total d’environ 40% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde — 15% pour les seules émissions américaines.
L’objectif suppose des efforts douloureux pour la Chine, qui tire quelque 70% de son électricité du charbon et produit 24% des émissions mondiales de CO2.
 
Le président français François Hollande a “salué” la ratification par Pékin et Washington, qui ouvre selon lui “la voie à une entrée en vigueur de l’accord de Paris à la fin de l’année”. 
Une perspective sur laquelle Ban Ki-moon s’est également dit “optimiste”.
 
L’accord de Paris a été signé par 180 pays, mais chacun doit ensuite le ratifier, selon ses propres modalités (vote au Parlement, décret…). Il faut la ratification d’au moins 55 pays totalisant 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre pour qu’il entre en vigueur.
Jusqu’à présent, seuls 24 pays étaient allés au bout du processus, selon le site des Nations unies: surtout des petits Etats insulaires, les plus exposés mais ne représentant que 1,08% des émissions.
 
Une telle célérité de la part de Washington s’explique par le souci de garantir la pérennité de l’héritage environnemental d’Obama, dont le mandat s’achève en janvier, selon son conseiller climat Brian Deese. 
“L’histoire montre qu’une fois que ces accords sont en vigueur et signés par les Etats-Unis, nous y restons”, en dépit des alternances politiques, souligne-t-il. Contrairement au protocole de Kyoto, approuvé sous la présidence de Bill Clinton –et jamais ratifié par son successeur George W. Bush.
La Maison Blanche avait veillé à ce que la nature de l’accord de Paris autorise une ratification par le président Obama sur la base de ses pouvoirs existants, sans nécessiter le feu vert du Congrès contrôlé par l’opposition républicaine.

Cette annonce sino-américaine “était totalement impensable il y a encore six mois”, a réagi l’ONG WWF, qui table sur un effet d’entraînement parmi les autres nations.
Les défis restent cependant colossaux. Ainsi, la Chine est le premier pays en termes d’investissements dans le solaire, mais a également approuvé en 2015 la construction d’au moins 150 nouvelles centrales à charbon.
La consommation chinoise de charbon a doublé sur la décennie 2004-2014, alimentant une pollution atmosphérique endémique – à telle enseigne que les autorités ont fait fermer les usines jusqu’à 300 km autour de Hangzhou pour garantir un ciel bleu au G20.
Pour autant, Xi Jinping s’est voulu encourageant : “Quand le vieux chemin ne mène plus nulle part, il faut recourir à de nouvelles méthodes (…) On doit donner soutenir l’innovation”, a-t-il dit samedi.
 

Avec AFP

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Grands projets : “cela va voir le jour” assure...

L’ouverture de la session budgétaire de l’assemblée s’est tenue ce matin avec les discours des présidents de l’hémicycle de Tarahoi, Gaston Tong Sang, et celui de la Polynésie Française, Edouard Fritch. Ce dernier a dressé un bilan d’étape de son gouvernement et donné les orientations à venir. Un bilan jugé positif pour la majorité, mais très critiqué par l’opposition.

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV