lundi 6 juillet 2020
A VOIR

|

Ouragan Dorian : première victime aux Bahamas, évacuations aux États-Unis

Publié le

L'ouragan Dorian a fait au moins un mort aux Bahamas où nombre d'habitations étaient submergées par les eaux tandis que des évacuations étaient en cours dans le sud-est des Etats-Unis, Floride en tête.

Publié le 02/09/2019 à 11:12 - Mise à jour le 03/09/2019 à 10:00
Lecture 2 minutes

L'ouragan Dorian a fait au moins un mort aux Bahamas où nombre d'habitations étaient submergées par les eaux tandis que des évacuations étaient en cours dans le sud-est des Etats-Unis, Floride en tête.

Spectacular views of CAT 5 #Hurricane #Dorian

Spectacular views of #Hurricane #Dorian from the International Space Station (ISS) at 12:16 p.m. ET on Sept. 1 as it churned over the northern Bahamas. The storm is a dangerous Category 5 hurricane, carrying the strongest winds in recorded history for the northwestern Bahamas.

Posted by Severe Weather Europe on Sunday, September 1, 2019

L’ouragan, qui a été rétrogadé de catégorie 5 à 4 mais reste « extrêmement dangereux », est au-dessus de l’île de Grand Bahama (nord-ouest) et progresse très lentement, a souligné le Centre national des ouragans américain (NHC).

Rues inondées, toitures emportées, arbres déracinés : les premières images donnaient une idée de la violence de la tempête en cours. Le ministère du Tourisme a confirmé un décès dans les îles Abacos, soulignant que les opérations de secours avaient commencé « là où les conditions le permettent ».

« J’ai des amis qui ont perdu leur maison il y a trois ans et qui sont traumatisés », a raconté à l’AFP Yasmin Rigby, habitante de Freeport, à Grand Bahama. « Ce souvenir et le fait que l’ouragan soit pratiquement à l’arrêt sont une source supplémentaire d’inquiétude ». « Des gens qui pensaient être en sécurité réclament désormais de l’aide (…). Le mari de ma meilleure amie est coincé sur son toit », encerclé par les eaux, a-t-elle raconté.

Dégâts « considérables »

Hubert Minnis, Premier ministre de cet archipel des Caraïbes composé de quelque 700 îles (dont une trentaine sont habitées), a évoqué des dégâts « sans précédent » suite aux pluies torrentielles et aux vents violents qui se sont abattus sur l’archipel des Caraïbes.

Or si le NHC prévoit un « affaiblissement graduel », il prévient que Dorian devrait rester « un puissant ouragan au cours des deux prochains jours ».

Selon de premières évaluations rapides lundi des autorités et des responsables de la Croix-Rouge sur le terrain, quelque 13 000 maisons pourraient avoir été endommagées ou détruites et l’ouragan a causé des « dégâts considérables » dans les îles Abacos et de Grand Bahama.

Sur la côte des Etats-Unis, après des jours d’incertitude autour du trajet de l’ouragan, plusieurs Etats du sud-est (Floride, Géorgie, Caroline du Sud) ont finalement ordonné l’évacuation de centaines de milliers de résidents.

Selon la Croix-Rouge américaine, 19 millions de personnes vivent dans des zones qui pourraient être touchées. Jusqu’à 50.000 personnes en Floride, en Géorgie et en Caroline du Sud pourraient avoir besoin d’un abri d’urgence en fonction de l’impact.

Le puisant ouragan de catégorie 5 Dorian a durement frappé ce dimanche en milieu de journée les îles Abacos, dans le nord-ouest des Bahamas, faisant redouter des scènes de dévastation. il se dirige désormais vers les États-Unis.

Posted by Edson Jean Paul on Sunday, September 1, 2019

« Partez MAINTENANT »

Le NHC estime que l’ouragan sera « dangereusement proche » de la côte de la Floride dans la nuit de lundi à mardi, mais il reste difficile d’évaluer comment le « Sunshine State » sera touché.

« Si vous êtes dans une zone d’évacuation, partez MAINTENANT », a lancé le gouverneur de Floride, Rick Scott. « Nous pouvons reconstruire vos maisons. Nous ne pouvons pas reconstruire votre vie ».

A Jensen Beach, dans le sud de la Floride, Joe Lewis, 61 ans, se préparait à quitter un parc de mobile-homes presque désert. « Quand je reviendrai, cet endroit pourrait avoir disparu », a-t-il expliqué à l’AFP. « La nature peut être redoutable. La seule qui chose qui compte, c’est votre vie, pas ce que vous possédez ».

A Washington, le président Donald Trump a réuni les responsables des services d’urgence, évoquant un ouragan qui « semble monstrueux ». « Nous nous attendons à ce qu’une bonne part de la côte est soit impactée et une partie le sera très, très durement », a-t-il déclaré.

En Caroline du Sud, le gouverneur de Caroline du Sud, Henry McMaster, a déclaré dimanche l’état d’urgence. « La force et le caractère imprévisible de la tempête nous obligent à nous préparer à tous les scénarios », a-t-il expliqué, ordonnant l’évacuation obligatoire de la côte de l’Etat, une mesure affectant environ 800 000 habitants.

Une évacuation obligatoire a également été ordonnée pour les régions côtières des comtés de Palm Beach et Martin, en Floride, et pour six comtés côtiers de Géorgie.

La Floride, principalement constituée d’une péninsule, se trouve chaque année en première ligne pour la saison des ouragans.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV