jeudi 29 octobre 2020
A VOIR

|

Les Galapagos interdisent les feux d’artifice du Nouvel An pour protéger les animaux

Publié le

Publié le 28/12/2018 à 8:17 - Mise à jour le 28/12/2018 à 8:17
Lecture < 1 min.

Les Galapagos, archipel qui regroupe une faune unique au monde, ont interdit les feux d’artifice du Nouvel An pour protéger ses animaux, ont annoncé vendredi les autorités. Une résolution « qui interdit l’entrée, le commerce, la distribution et l’usage des feux d’artifice ou pyrotechniques » sur les îles a été approuvée « à l’unanimité », indique un communiqué du gouvernement local. 

Dans des « écosystèmes aussi sensibles que celui des îles Galapagos, sa faune unique au monde se voit affectée » par les feux d’artifice, a ajouté l’organisme. Les animaux souffrent de tachycardie, de stress et d’anxiété, ce qui perturbe « sensiblement » leur comportement et donc leur survie, selon les autorités. 

Lorena Tapia, présidente du gouvernement local des Galapagos, estime qu’il s’agit d’une décision « historique ». « C’est un cadeau pour l’Equateur et le monde en faveur de la conservation » des espèces, a-t-elle écrit sur Twitter.
Les feux d’artifices qui produisent de la lumière sans faire de bruit restent autorisés.

Les Galapagos, îles équatoriennes situées à un millier de kilomètres des côtes, sont célèbres pour leurs tortues géantes, leurs manchots et d’innombrables autres espèces n’existant pas ailleurs. 
Un parc national, créé en 1959, protège 97% de la superficie des îles, et une réserve marine de 138 000 km² a également été créée autour des îles, déclarées site du patrimoine mondial par l’Unesco en 1978.
Et toute pêche est interdite dans un sanctuaire de 38 000 km² entre des îles, qui compte notamment la plus grande concentration de requins au monde.

AFP

infos coronavirus