dimanche 18 avril 2021
A VOIR

|

Décès du dernier survivant calédonien du bataillon du Pacifique

Publié le

Le dernier survivant calédonien du bataillon du Pacifique, lors de la Seconde guerre mondiale, Louis Kasni Warti, est décédé le 6 décembre, a annoncé lundi le gouvernement dans un communiqué.

Publié le 14/12/2020 à 9:11 - Mise à jour le 14/12/2020 à 9:11
Lecture < 1 min.

Le dernier survivant calédonien du bataillon du Pacifique, lors de la Seconde guerre mondiale, Louis Kasni Warti, est décédé le 6 décembre, a annoncé lundi le gouvernement dans un communiqué.

Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, et la ministre chargée de la Mémoire et des Anciens combattants, Geneviève Darrieussecq, « tiennent à rendre un commun hommage à cet homme très respecté pour son engagement au service de la France, par les armes puis comme porteur de mémoire ».

Louis Kasni Warti s’était engagé le 1er avril 1940 dans l’armée avant de rejoindre les Forces françaises libres (FFL) au sein du bataillon d’infanterie de marine du Pacifique. 

« Dans le désert Libyen, autour de Monte Casino en Italie puis en Provence où il participa notamment à la libération d’Hyères, et jusque dans le froid des Ardennes, il fit honneur à son île autant quà son pays », soulignent les ministres.

Ils soulignent plus largement « le rôle crucial de nos Outre-mer dans le combat de la France libre et la renaissance de la France comme puissance majeure après le second conflit mondial ». « Leurs ralliements, le courage de ces femmes et de ces hommes furent d’une importance capitale ».

Louis Kasni Warti avait reçu la Légion d’honneur en 2010.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.