vendredi 27 novembre 2020
A VOIR

|

Australie : un tueur en série de kangourous évite la prison

Publié le

Un Australien accusé d'avoir délibérément tué au moins vingt kangourous au volant de son véhicule a réussi mardi à éviter la prison après avoir plaidé coupable de cruauté envers des animaux, a rapporté un média local.

Publié le 26/11/2019 à 10:25 - Mise à jour le 27/11/2019 à 11:45
Lecture < 1 min.

Un Australien accusé d'avoir délibérément tué au moins vingt kangourous au volant de son véhicule a réussi mardi à éviter la prison après avoir plaidé coupable de cruauté envers des animaux, a rapporté un média local.

Les dépouilles de ces kangourous, dont celles de deux bébés, avaient été retrouvées en septembre sur des routes du sud-est du pays.

Selon le site d’informations locales Bega District News, Nathan Sanger, âgé de 20 ans, a comparu mardi devant le tribunal de Bega (Nouvelle-Galles du Sud). Au cours de l’audience,l e jeune homme a reconnu sa responsabilité dans ce massacre qui avait duré une heure et suscité une vague d’indignation.

Son avocat a admis que les actes de « cruauté gratuite » de son client avaient causé « beaucoup de souffrances à un grand nombre d’animaux sans défense ».

Passible d’une peine de cinq ans d’emprisonnement pour avoir causé la mort d’un animal en le torturant ou en le battant, Nathan Sanger dont c’était la première infraction, a été condamné à effectuer 500 heures de travail d’intérêt général.

Selon le site d’informations, il a déjà commencé à faire du bénévolat au sein d’un sanctuaire pour animaux afin de tenter de faire amende honorable.

Un deuxième homme qui, selon la police, était dans le véhicule au moment où les faits se sont produits a plaidé non coupable. Il sera jugé en janvier 2020.

infos coronavirus

Chloroquine : le conseil de l’ordre des médecins fait une mise au point

Un groupe Facebook a diffusé une liste de médecins prescrivant le protocole du docteur Raoult aux patients atteints de covid-19. Certains médecins se sont désolidarisés de ce mouvement. Le Conseil de l'ordre quant à lui, a fait un rappel par voie de communiqué.

Covid-19 : l’IEOM lance sa troisième enquête à destination des entreprises

L’Institut d'Émission d'Outre-Mer (IEOM) et ses partenaires CEROM (AFD et ISPF) lancent une troisième enquête auprès des entreprises polynésiennes sur la période juillet-novembre 2020.