lundi 18 janvier 2021
A VOIR

|

A 9 ans, elle enquête sur un meurtre…

Publié le

Publié le 06/04/2016 à 11:48 - Mise à jour le 06/04/2016 à 11:48
Lecture 2 minutes

À seulement 9 ans, Hilde a devancé les reporters de sa ville en dévoilant un scoop : un meurtre dans son quartier, rapporte le Washington Post.  Samedi dans l’après-midi, la fillette a entendu parler d’une opération de police près de chez elle. Munie d’une caméra, elle a alors décidé de se rendre sur les lieux. Elle a ensuite posté une courte vidéo sur sa chaîne YouTube. Une fois chez elle, et après avoir recueilli des informations, Hilde a rédigé son article, et titré « Exclusif : meurtre sur la 9e rue ! ». Un mari aurait tué sa femme à coups de marteau… Hilde a assuré à ses internautes qu’elle « travaillait dur sur cette enquête ».

Hilde n’en est pas à son premier article. La fillette tient même un blog, lancé en 2014, lorsqu’elle avait 7 ans. Elle propose aussi une newsletter payante. Elle vit à Selinsgrove, dans l’État de Pennsylvanie aux États-Unis. Et le journalisme, pour elle, est plus qu’une passion. Plus tard, elle souhaite en faire son métier. Hilde suit la voie de son père, ancien journaliste qui lui a appris à rédiger des articles. Mais ce que préfère Hilde : ce sont les faits divers, et plus particulièrement les homicides… 

Sur la toile, les internautes ont été particulièrement choqués de son scoop. Sur Facebook, la fillette a reçu une avalanche de critiques samedi dans la soirée, certains lui recommandant de retourner jouer à la poupée. Beaucoup d’internautes ont également déploré que ses parents l’encouragent.
Hilde, elle, est restée imperturbable. Dimanche matin, elle a rassemblé les commentaires et a demandé à sa soeur de les lire à haute voix à la caméra. La fillette a encaissé les critiques et répondu ceci : « Si vous n’aimez pas que je couvre ce genre de nouvelle, alors fermez votre ordinateur, et lisez autre chose ! Là, c’est assez mignon pour vous ? » 

 
Rédaction Web

La vidéo du scoop

Hilde répond aux critiques

infos coronavirus