mercredi 27 mai 2020
A VOIR

|

Vidéos – Rugby : le crunch tahitien tient ses promesses !

Publié le

Publié le 23/06/2018 à 13:27 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:53
Lecture 3 minutes

Faa’a s’est fait peur. Le champion sortant a gagné tous ses matchs, cette saison. Mais la finale a bien failli lui échapper : malgré un essai rapide, les verts et jaunes ratent plusieurs pénalités. Ils ne mènent que de 3 points à la mi-temps (10-13), et se font rapidement rejoindre (13-13) à la reprise.
 

Plus opportuniste, Faa’a aime dynamiter le jeu quand on ne l’attend pas. L’équipe marque par exemple un essai malin alors que Pirae célèbre encore un essai de pénalité accordé par l’arbitre, et ne s’est pas replacée.
 

Menée 21 à 16, Pirae presse dans les dernières minutes, et son jeune numéro 10, Tamatoa Delorme (18 ans), subit un plaquage litigieux juste devant ses supporters… et sous les yeux de l’arbitre de touche. Le stade se lève, et Faa’a prend un carton rouge. Mais il ne reste plus qu’une minute à jouer : les verts défendent avec vaillance, et soulèvent pour la deuxième année consécutive le trophée de champion de Polynésie. Faa’a peut désormais tenter la passe de trois, comme l’avait fait, en 2014, 2015 et 2016, une certaine équipe de… Pirae. A noter que lors de la rencontre Papeete / Punaauia qui comptait pour la troisième place, c’est Punaauia qui s’impose sur le score de 17 à 10.

 

Mike Leyral

Ioane Pae, demi de mêlée de Faa’a

Loris Peytavit, Capitaine de Pirae

Teave Orbeck, joueur de Faa’a

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV