jeudi 4 juin 2020
A VOIR

|

Remise de diplôme de quatre sauveteurs en mer volontaires

Publié le

Publié le 04/06/2017 à 9:21 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:57
Lecture 2 minutes

Le programme Va’a No Te Ora :

Dans le cadre de ce programme solidaire initié par le Comité Organisateur Local et parrainé par la fondation Engie et le Contrat de Ville, ce sont plusieurs formations qui ont été données aux volontaires des 1ers Championnats du Monde de Va’a Marathon : Prévention et Secours Civiques de niveau 1 (PSC1), Brevet de secouriste aquatique (BSA) , Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur (BAFA), ou encore Permis côtier. Cette initiative avait pour objectif d’offrir un bagage aux volontaires, en majorité sans emplois en leur permettant de valoriser leur CV. 

Rencontre avec les heureux diplômés :

Mehiti Vahimarae 19 ans, a déjà obtenu le BAFA 1 et le PSC1 grâce au programme solidarité, et est aujourd’hui très contente d’avoir obtenus sont B.S.A. Ce diplôme délivré par la Polynésie Française reconnaît à son titulaire des compétences pour organiser et surveiller des baignades accueillant un public de mineurs. Il lui permet également d’intervenir en cas d’accident par la mise en oeuvre de techniques de sauvetages et de secourisme. 
« Ces formations sont des plus pour moi. J’apprends de nouvelles choses qui me serviront autant dans ma vie professionnelle que personnelle. Par exemple grâce au PSC1, si un membre de ma famille a besoin de premiers soins, je connais désormais les gestes qui sauvent. En plus grâce au BSA, j’ai appris à secourir une personne dans le milieu aquatique »

Anna Tetoofa 39 ans fait également partie des diplômés :
« Ces formations vont être un plus. Les diplômes de sécurité sont très demandés et valorisent nos CV. Je serais volontaire pour les 1ers Championnats du Monde de Va’a Marathon. Cette expérience et les formations qu’elle m’a apportées vont m’aider dans ma vie professionnelle ! »

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Covid-19 : Tahaa mise sur le tourisme local pour...

Comment survivre après la crise liée au Covid-19 ? L’ouverture vers l’international étant encore impossible, les prestataires touristiques du fenua doivent revoir leurs offres et se tourner vers la clientèle locale pour garder la tête hors de l’eau, comme c'est déjà le cas à Tahaa.

La quatorzaine maintenue pour les déplacements entre la métropole...

Des mesures de contrôles "très strictes des déplacements" vers les Outre-mer sont maintenues avec une "quatorzaine" à l'arrivée, a annoncé jeudi le Premier ministre, mais plus de vols sont envisagés pour les vacances "si les conditions sanitaires le permettent".

Plus de 2 500 visiteurs pour la réouverture du...

Soulagement et sourire aux lèvres pour les agriculteurs qui ont fait leur retour au marché du dimanche matin à Papeete, mais également pour le public qui était au rendez-vous, après plus de deux mois d'absence, lié au confinement.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV