vendredi 23 avril 2021
A VOIR

|

Voyageurs en quarantaine à domicile : des contrôles effectués sans histoire

Publié le

Si une partie des arrivants en Polynésie est confinée dans des hôtels, d'autres voyageurs ont pu se voir délivrer l'autorisation de faire leur quarantaine à domicile ou en famille d'accueil. Ce matin et comme à leur habitude, la police municipale de Punaauia a effectué des visites de routine afin de s'assurer du respect de l'assignation à domicile des arrivants.

Publié le 06/03/2021 à 13:02 - Mise à jour le 06/03/2021 à 13:02
Lecture 2 minutes

Si une partie des arrivants en Polynésie est confinée dans des hôtels, d'autres voyageurs ont pu se voir délivrer l'autorisation de faire leur quarantaine à domicile ou en famille d'accueil. Ce matin et comme à leur habitude, la police municipale de Punaauia a effectué des visites de routine afin de s'assurer du respect de l'assignation à domicile des arrivants.

Certains voyageurs ont pu obtenir une autorisation de quarantaine à domicile. La majorité d’entre eux sont des résidents de retour sur le territoire ou des personnes qui viennent s’installer en Polynésie. Afin de s’assurer de leur présence, et comme ils le font depuis le début des restrictions des conditions d’entrée en Polynésie, la police municipale de Punaauia s’est rendue ce matin auprès de ces arrivants.

Josiah Bordes Pothier, référent du contrôle de la quarantaine et policier municipal de Punaauia, estime ne pas rencontrer de problème avec les personnes contrôlées qui observent toutes scrupuleusement les règles d’assignation à domicile. « On reçoit déjà en amont une liste bien précise. A partir de là, avec des numéros de téléphone en main, on les appelle pour voir bien sûr s’ils sont à la maison ou sinon on se rend sur place et arrivés sur place, on les appelle. En général, ils sont tous là. »

Depuis mi-février, plus de 100 personnes ont été contrôlées à Punaauia. Afin d’éviter la propagation du coronavirus et pour se protéger, la police dit garder une certaine distance avec les personnes contrôlées et respecter les gestes barrières.

Pour renforcer les effectifs et couvrir les 11km de la commune, la police municipale est épaulée par la gendarmerie. En effet, si les mutoi assure les contrôles à une fréquence de deux à trois fois par semaine, les gendarmes permettent de faire un suivi le reste du temps. Un « travail de partenariat et de symbiose » donc comme l’explique Josiah Bordes Pothier.

Du côté des voyageurs, tout semble également se dérouler pour le mieux. Seif est revenu du Canada le 27 février dernier : « demain, on va aller à l’Institut Louis Malardé pour passer le test. […] On était au Canada pour des études puis on est revenu pour s’installer. On était déjà ici avant ».

Pour Baptiste et Caroline également en quarantaine à domicile, ce type de contrôle effectué de manière aléatoire est justifié : « ça permet d’être sûr que les gens respectent les mesures. Après, c’est vrai que nous, on ne sort jamais donc il n’y a pas de mauvaise surprise. A tout le monde de jouer le jeu ».

Pour rappel, la quatorzaine a été réduite à 10 jours depuis le mercredi 3 mars 2021.

infos coronavirus