mardi 1 décembre 2020
A VOIR

|

Une seule journée de grève à l’OPH

Publié le

Une trentaine d’employés sur les 200 que compte l’Office Polynésien de l’Habitat se sont mis en grève ce mercredi. Un mouvement d’une journée seulement, à l’appel du syndicat A Tia I Mua.

Publié le 15/07/2020 à 16:07 - Mise à jour le 15/07/2020 à 16:28
Lecture < 1 min.

Une trentaine d’employés sur les 200 que compte l’Office Polynésien de l’Habitat se sont mis en grève ce mercredi. Un mouvement d’une journée seulement, à l’appel du syndicat A Tia I Mua.

C’est à l’entrée de l’établissement que se sont postés les grévistes. Le mouvement n’a toutefois pas perturbé le bon fonctionnement de l’OPH, qui a continué à recevoir le public.

Les grévistes réclament une réorganisation des services et rejettent l’idée de nouvelles embauches. Ils estiment qu’elles ne sont pas nécessaires en ces temps de crise. « Aujourd’hui, sont prévues 31 embauches pour l’année 2020. L’inquiétude c’est qu’on a déjà vécu des plans sociaux à l’OPH, explique Michael Guichard, responsable informatique à l’OPH. La FDA et la Sagep ont été fermées. On a incorporé ce personnel et on n’a pas envie que ça se reproduise. Aujourd’hui on a une activité à l’OPH. On va servir la population, encore plus avec cette crise financière et sanitaire mais on veut que notre emploi perdure. »

La direction affirme pour sa part que ces inquiétudes sont infondées. L’OPH prévoit 31 recrutements dans les mois à venir. Une nécessité, selon la direction, pour que l’Office puisse assurer ses missions. « Je ne peux pas fonder une politique d’embauche au moment où le Pays nous donne les moyens de pouvoir construire plus. On a multiplié par 4 ou 5 les constructions de maisons depuis 3 ans. On est en train de mettre en place, par exemple j’ai signé pour plus de 13 milliards de marché de travaux pour lancer 320 logements dès cette année. Donc cette politique d’embauche correspond à l’attente du Pays pour pouvoir réaliser ce travail qui est le travail de l’OPH, c’est-à-dire construire les logements pour les familles démunies du Pays », déclare Moana Blanchard, directeur de l’OPH.

Si cette grève se tient sur une seule et unique journée, les grévistes n’entendent pas baisser la garde et disent rester vigilants.

infos coronavirus