jeudi 29 septembre 2022
A VOIR

|

Taravao fait sa rentrée scolaire

Publié le

Mardi, c'est à la Presqu’île, où de plus en plus d’élèves sont scolarisés chaque année, que la ministre de l’Éducation, Christelle Lehartel, a choisi d’accompagner la rentrée des élèves et personnels éducatifs du secondaire. Si des moyens sont investis, collégiens, lycéens et équipes éducatives sont toujours confrontés à des bâtiments vétustes et un accès aléatoire à l’eau potable au robinet. L’absentéisme demeure également un problème récurrent… Autant de questions abordées franchement avec les autorités.

Publié le 10/08/2022 à 10:22 - Mise à jour le 10/08/2022 à 10:22
Lecture 2 minutes

Mardi, c'est à la Presqu’île, où de plus en plus d’élèves sont scolarisés chaque année, que la ministre de l’Éducation, Christelle Lehartel, a choisi d’accompagner la rentrée des élèves et personnels éducatifs du secondaire. Si des moyens sont investis, collégiens, lycéens et équipes éducatives sont toujours confrontés à des bâtiments vétustes et un accès aléatoire à l’eau potable au robinet. L’absentéisme demeure également un problème récurrent… Autant de questions abordées franchement avec les autorités.


Pas de masques ni de protocole sanitaire : cette rentrée 2022 n’est pas perturbée par le Covid. Un plaisir que savourent les enseignants de la Presqu’île réunis mardi au complexe Teaputa pour faire un point avec la ministre de l’Éducation.

Une pré-rentrée pour ces équipes éducatives du premier degré qui effectueront leur rentrée aujourd’hui mercredi. Les nouveaux enseignants ont pu prendre leurs marques. Les instituteurs et personnels éducatifs des Australes ont aussi participé en visio-conférence. Libérés de la plupart des contraintes sanitaires, ils vont pouvoir se consacrer à la réussite scolaire.

Lire aussi > Christelle Lehartel fait sa lettre de rentrée 2022 – 2023

Direction ensuite le collège de Taravao ,dirigé par son Principal, Jean-Paul Landé. L’établissement compte 39 classes pour plus de 900 élèves de la Presqu’île. Ceux de la 5ème à la 3ème ont effectué leur rentrée mardi. Mercredi, ça sera au tour des 6èmes. Ici pas d’uniforme, mais un code couleur par niveau.

120 millions de Fcfp ont été alloués pour rénover une partie des bâtiments. Des travaux bienvenus, notamment pour un meilleur accès à de l’eau potable au robinet, mais pas suffisants. L’”eau chocolat” demeure un problème récurrent à la Presqu’île. Quant aux bâtiments, certains fragilisés, ont dû être consolidés. Le collège s’est également doté d’une cuisine pédagogique neuve respectant les normes d’hygiène pour les élèves de la Section d’enseignement général et professionnel adapté (SEGPA),  ainsi que d’autres aménagements neufs. “Quand il s’agit de la vie de nos enfants, je pense qu’il faut mettre les priorités là où il faut. On a eu un discours rassurant, mais moi, en tant que maman, je ne peux pas me contenter de ces réponses. On nous dit que c’est en cours. Il va y avoir un projet de reconstruction du bâtiment, mais avec la lenteur administrative…” indique Karetaua Ellacott, présidence de l’APE du collège de Taravao. Cette mère de famille suggère la mise en place d’une brigade mobile de remplaçants sur la Presqu’ile et réclame davantage de surveillants. Aujourd’hui, ce sera au tour des élèves et instituteurs de primaire de retrouver le chemin de l’école.

Ensuite, la délégation a été reçue au lycée polyvalent de Taiarapu Nui de Taravao par son nouveau proviseur, Jerome Le Guillou, et son équipe encadrante. L’occasion de visiter les locaux de la MLDS gérée par Hina Fii. La ministre a aussi visité le nouvel espace Margaret’s Place du lycée, co-financé par la fondation Mareva Georges Marciano et le Pays, et animée par la psychologue clinicienne, Poihere Arnaud.

Le proviseur et son équipe ont présenté les derniers travaux du lycée financés par le Pays, notamment la mise aux normes de la cuisine de la restauration scolaire, les ateliers pédagogiques pour les élèves des formations d’aide à la personne et l’atelier CAP Composite en construction. Cette formation initiale, première dans cette filière en Polynésie française, a été ouverte à cette rentrée sur décision de la Ministre et compte déjà 12 inscrits. Il permettra de former les élèves au travail du plastique, de la résine et le plastique chaudronné, pour pouvoir concevoir, produire et réparer des va’a, des planches de surf, des bassins en polyéthylène.

infos coronavirus

Sommet des îles du Pacifique : suivez les directs de la Maison blancheVOIR LES DIRECTS
+