mardi 16 août 2022
A VOIR

|

Christelle Lehartel fait sa lettre de rentrée 2022 – 2023

Publié le

À quelques jours de la reprise des cours, la ministre de l’Éducation a transmis la lettre de rentrée à toute la communauté éducative. Elle décrit les priorités de l’éducation en Polynésie française pour l’année à venir. La ministre Christelle Lehartel les a précisées dans un entretien accordé à TNTV.

Publié le 05/08/2022 à 16:05 - Mise à jour le 06/08/2022 à 8:49
Lecture 2 minutes

À quelques jours de la reprise des cours, la ministre de l’Éducation a transmis la lettre de rentrée à toute la communauté éducative. Elle décrit les priorités de l’éducation en Polynésie française pour l’année à venir. La ministre Christelle Lehartel les a précisées dans un entretien accordé à TNTV.

TNTV : Quels sont les objectifs prioritaires de cette rentrée ?
Christelle Lehartel, ministre de l’Éducation et de la modernisation de l’administration, en charge du numérique : “Le premier objectif, c’est le bien-être à l’école, aussi bien pour les élèves que pour le personnel. Ensuite, nous avons aussi la lutte contre le décrochage scolaire et l’absentéisme. Donc là, on en appelle plutôt à la persévérance à l’école. Et le dernier objectif, c’est de relever d’avantage le niveau de nos élèves.”

Comment atteindre ces objectifs ?
“En étant davantage auprès de nos élèves. Cela va s’articuler autour de notre bien-être. Et aussi, en Polynésie, nous avons la chance de pouvoir utiliser ce que l’on appelle la pédagogie par projet, utiliser tous les outils qui sont à notre disposition. Je parle de l’environnement qui nous entoure, de nos langues, de nos cultures et surtout de notre travail en partenariat avec mes collègues du sport, de la santé, de l’environnement. Ici, c’est facile parce que nous sommes tous des partenaires de proximité.”

Quels sont les moyens pour favoriser le bien-être en milieu scolaire ?
“Déjà, on va commencer par une formation en septembre. J’ai un personnel qui arrive expressément de métropole pour une formation d’une semaine consacrée essentiellement à notre personnel et en ce qui concerne le bien-être des enfants.”

Quelles nouveautés pour l’enseignement dans les îles éloignées ?
“C’est une bonne nouvelle : nous allons nous occuper essentiellement de nos étudiants qui n’ont pas la possibilité de se rendre à Tahiti pour poursuivre leurs études, donc nous avons l’ouverture les campus connectés (archipels connectés). Rangiroa va s’ouvrir, Nuku Hiva va s’ouvrir… le lycée de Uturoa est ouvert depuis l’année dernière.”

Langues et culture polynésiennes, bilinguisme dans les écoles… où en est-on ?
“On est parti en 2019 avec 69 élèves qui ont pu profiter de ce dispositif, aujourd’hui nous en sommes à 733 élèves. Cette année, on va faire une pause concernant les ouvertures de sites, puisqu’on doit assoir nos outils et nos formations pour qu’à la rentrée 2023 d’autres sites soient ouverts.”

La lettre de rentrée de Christelle Lehartel s’adresse à toute la communauté éducative : aux personnels d’inspection, de direction, enseignants, d’éducation, administratifs et techniques mis à disposition par l’Etat de la Polynésie française et personnels du Pays, ainsi aux qu’aux parents et aux élèves.

infos coronavirus