vendredi 7 août 2020
A VOIR

|

Réforme des retraites : avis favorable en commission, désaccord au Tahoeraa

Publié le

Publié le 30/08/2018 à 10:45 - Mise à jour le 30/08/2018 à 10:45
Lecture 2 minutes

La commission Santé de l’assemblée de la Polynésie a donné jeudi un avis favorable au projet de réforme reportant l’âge de départ à la retraite à 62 ans. Au bout de 5 heures de discussion, le texte a été adopté à la quasi-unanimité : 7 voix pour et une abstention, celle du Tavini : « Pour moi c’est un peu un sparadrap sur une jambe de bois. Le problème c’est que quand ce texte-là va être voté par la majorité, le problème va être résolu sur une dizaine d’années. Et encore, il faut espérer qu’il n’y ai pas une autre crise mondiale financière. (…) Ce n’est qu’un sursis », estime Eliane Tevahitua. 
 

> Désaccord au Tahoeraa

Le texte présenté en commission avait été modifié par 10 amendements déposés par le Tapura à la suite de discussions avec les partenaires sociaux.  Vaitea Le Gayic et Angélo Frébault qui avait mené les syndicats de front contre la réforme, ont finalement voté pour. Mais au sein du Tahoera’a, on ne comprend pas cette position. Le parti étant toujours opposé à la réforme : « pendant la campagne territoriale, le Tahoeraa Huiraatira a confirmé sa position concernant ce dossier à savoir 60 ans pour le départ à la retraite et 35 ans de cotisation », affirme Teura Iriti. Comment expliquer le vote en commission ? « Adressez-vous aux intéressés », lance la représentante. 

> Le Tapura se félicite

Au Tapura, on estime que le vote global en faveur de la réforme est « le fruit du travail mené » avec les partenaires sociaux. « C’est vrai que ce passage de 60 à 62 ans comme le texte initial le prévoyait, était un peu brutal. On a proposé par amendement de lisser cette réforme, ce passage de 60 à 62 ans sur quatre ans sachant qu’au moment où on vous parle fin août 2018, le texte ne sera applicable qu’en juillet 2019. Il est applicable en juillet 2019 et ensuite on lisse ce passage de 60 à 62 ans sur 4 ans à raison de 6 mois par an pour vraiment laisser le temps à la population de se préparer, d’anticiper… », détaille Virginie Bruant. 

Rédaction web (Interviews : Laure Philiber)

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Coronavirus : premier décès aux Fidji, mais le nombre...

Les autorités fidjiennes ont annoncé vendredi un premier décès dû au coronavirus, tout en affirmant que l'archipel n'était pas en proie à une épidémie de grande ampleur, qui pourrait s'avérer catastrophique.

Raromatai : le programme « Faito tano » pour...

Aux îles Sous-le-Vent comme partout en Polynésie, le surpoids est un problème récurrent. Et c’est pour tenter d’enrailler ce fléau, qu’à Raiatea,...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV