mardi 14 juillet 2020
A VOIR

|

Punaruu : un entrepreneur dénonce une route dangereuse et en mauvais état

Publié le

Publié le 04/02/2018 à 15:29 - Mise à jour le 04/02/2018 à 15:29
Lecture 2 minutes

Richard Brotherson a installé sa société dans la vallée de la Punaruu il y a 30 ans. D’après lui : l’’accès au fond de la vallée est dangereux. Sur la route déjà cabossé , le va et vient des poids lourds est continu. Plusieurs sociétés se sont implantées au fil des années . Avec les fortes pluies, il craint un nouvel accident, d’autant que le volume de la rivière est important .. Samedi un homme de 52 ans est mort après avoir perdu le contrôle de son véhicule . Il est tombé dans le cours d’eau démonté.. A quelques dizaines de mètres du lieu de l’accident, la route est très érodée et lorsque deux véhicules se croisent, le passage est risqué. Selon l’entrepreneur, des travaux de sécurisation sont nécessaire :  » J’aimerais envoyer mes condoléances à la familles touchées par ce décès. C’est la première fois que je vois un tel accident ici. Il y a une dizaine de sociétés qui sont venues s’implanter juste au fond de la Punaruu. Ca fait 30 ans que je travaille dans cette zone. Il y a de gros camions qui passent par ici, et quand ils sont deux, c’est juste. On a demandé aux pouvoirs publics de venir réparer, et à la commune de bitumer la route. J’ai cédé 5m d’emprise gratuitement, mais ils ne sont même pas fichu de faire quoi que ce soit. Nous avions signé un accord : je cède la route à la commune, et ils doivent l’entretenir. Ils ne font rien. « 

L’entrepreneur espère sensibiliser les autorités et que des travaux soient lancés. 

Rédaction web avec Thomas Chabrol

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

L’influence américaine dans la société polynésienne est plus importante...

C’est le point de vue défendu par l’anthropologue Edgar Tetahiotupa. Alors qu’une nouvelle étude parue dans la revue Nature met en lumière des contacts antérieurs à l’arrivée des Européens, entre Polynésiens et Amérindiens, le chercheur affirme que de nombreux indices étayent cette hypothèse.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV