lundi 30 novembre 2020
A VOIR

|

Professeur assassiné : hommage en Polynésie aussi

Publié le

Le 16 octobre dernier en métropole, un professeur a été décapité pour avoir montré à ses élèves des caricatures de Mahomet, un attentat islamiste qui a suscité l'émotion. Un hommage a été rendu à Samuel Paty en métropole. Et au fenua aussi.

Publié le 21/10/2020 à 15:17 - Mise à jour le 21/10/2020 à 15:19
Lecture < 1 min.

Le 16 octobre dernier en métropole, un professeur a été décapité pour avoir montré à ses élèves des caricatures de Mahomet, un attentat islamiste qui a suscité l'émotion. Un hommage a été rendu à Samuel Paty en métropole. Et au fenua aussi.

Une cinquantaine d’enseignants se sont réunis ce mercredi en début d’après-midi au monument aux morts à Papeete pour rendre hommage au professeur d’histoire géographie assassiné en métropole Samuel Paty.

Crédit Tahiti Nui Télévision

Après quelques discours, une minute de silence a été observée en sa mémoire et une gerbe de fleurs a été déposée. Le haut-commissaire Dominique Sorain a tenu à se joindre aux enseignants durant ce moment de recueillement pour leur apporter son soutien : « J’ai tenu à être présent pour témoigner en tant que haut-commissaire et en tant que citoyen aussi, ma solidarité. Les enseignants ont besoin d’être confortés. Le fait que leur collègue ait été assassiné dans les conditions qu’on connait, ça nécessite de montrer que tout le monde les soutien parce qu’ils remplissent leur mission courageusement, difficilement parfois et c’est nécessaire de le dire. On doit constamment être mobilisés sur nos valeurs nationales, républicaines. On ne pouvait pas être nombreux à se rassembler mais il faut témoigner. »

Au collège de Tipaerui, une minute de silence a été observée ce mercredi à 10 heures.

En métropole, 7 personnes ont été mises en examen dans l’enquête sur la mort de Samuel Paty.

infos coronavirus

Malgré la Covid, forte affluence au marché de Papeete le dimanche

Alors que les bars, discothèques et salles de sport sont fermés et les animations commerciales en plein air interdites, le marché de Papeete, lui, était encore bondé ce dimanche. La direction a renforcé son dispositif afin de lutter contre la propagation du coronavirus, mais il reste difficile de faire respecter la distanciation sociale en raison de l'affluence...

À Raiatea, le ma’a tahiti pour aider les jeunes à s’en sortir

Pour sortir du marasme économique, à Raiatea, une famille de Tumaraa mise sur un savoir-faire ancestrale : le "ahi ma'a". Depuis le début de la crise, plusieurs jeunes se retrouvent sans emploi, et le retour aux sources pourrait les aider à sortir de ce mauvais pas...

Eugène Sommers, président du CESEC : « Il y a 640 milliards qui dorment » dans les banques

Afin de faire un tour d’horizon de l’actualité, Eugène Sommers, président du Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel de la Polynésie française (CESEC), était l'invité de notre journal :