mercredi 21 août 2019
A VOIR

|

Prévisions météorologiques : ne vous fiez pas à n’importe quel site en ligne

Publié le

Publié le 03/01/2018 à 15:35 - Mise à jour le 03/01/2018 à 15:35
Lecture 2 minutes

Cyclone Xtrème, Windguru, Info cyclones… les pages ou sites d’information sur la météo dans le bassin Pacifique captent l’attention des internautes surtout quand la pluie s’abat sur le fenua. Bien souvent, ils sont gérés par des prévisionnistes amateurs. Depuis le début de la semaine, certains alertent : du mauvais temps est attendu pour ce week-end.  “Avec l’explosion des réseaux sociaux, l’information va très vite. Tout le monde peut se décréter prévisionniste. Fiable ou pas : je l’ignore. Mais quand on est en situation de crise météo : le canal officiel est Méteo France” explique Sébastien Hugony, agent chez Météo France. 

Pourtant, les prévisionnistes de l’établissement avouent consulter eux aussi ces sites :  “Il n’y a aucun problème. Nous les regardons nous aussi pour confirmer ou pas nos informations, puisqu’ils utilisent des modèles de prévisions météorologiques comme le modèle américain, français, européen. Ensuite, c’est une expertise météo qui est faite pour donner une prévision la plus fiable possible (…) les autres sites qui sont sur la toile utilisent des données modèle brute, souvent diffusée ensuite sous forme de pictogramme. Nos prévisionnistes produisent des expertises, analysent, ils savent si un phénomène est stable, instable”, précise Sébastien Hugony.

Souvent pointée du doigt, Météo France est le seul organe de référence sur qui repose la responsabilité de lancer le programme d’urgence en cas de dépression ou de cyclone. Sébastien Hugony conclut : “Nous nous sommes le prestataire officiel de météorologie pour la sécurité des personnes et des biens auprès du Haut commissariat. En situation de crise, les bulletins de vigilance sont transmis à l’Etat qui après met les moyens en oeuvre “. 

Malgré un début de saison pluvieux, pour le reste du mois de janvier, Météo France prévoit un retour au calme. Le risque de voir évoluer un forte dépression est faible.  

 
Rédaction web avec Brandy Tevero et Jeanne Tinorua

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Dossier : tout sur l’allocation de rentrée scolaire

20 000 foyers ont reçu depuis jeudi dernier l’Allocation de rentrée scolaire (ARS) versée par la CPS. Cette aide financière est souvent indispensable pour les ménages les plus modestes. 35000 enfants de 2 à 21 ans vont pouvoir toucher entre 5000 et 24000 Fcfp pour acheter des fournitures scolaires. A qui s’adresse l’ARS ? A quel montant peut-on prétendre ? Réponses dans notre dossier :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER