vendredi 23 août 2019
A VOIR

|

Moins de paperasse pour les étudiants polynésiens de France

Publié le

Publié le 26/06/2016 à 11:51 - Mise à jour le 26/06/2016 à 11:51
Lecture 2 minutes

Le délégué interministériel à l’égalité des chances des Français d’Outre-mer, Jean-Marc Mormeck, avait été chargé en avril d’une mission pour trouver une solution pour ces étudiants ultramarins du Pacifique, qui dépendent de caisses autonomes et ne sont pas bénéficiaires d’une carte vitale ni d’un numéro INSEE. Un handicap qui leur posait des difficultés dans les parcours de soins, d’embauche ou de suivi de scolarité, puisque la plupart des démarches de la vie quotidienne en hexagone supposent un numéro de sécurité sociale.
 
C’est désormais chose faite. L’Insee, en charge d’attribuer à chaque Français un numéro d’inscription au répertoire national d’immatriculation des personnes physiques, mettra désormais “tout en œuvre pour que les étudiants originaires de ces collectivités et identifiés comme devant se rendre dans l’Hexagone soient désormais immatriculés avant leur arrivée dans l’Hexagone“, a annoncé la délégation interministérielle dans un communiqué.
 
L’Insee s’engage à ce que cette immatriculation soit rapide, sous réserve que les dossiers transmis soient complets. Les étudiants du Pacifique pourront ainsi effectuer leur démarche d’inscription universitaire, à la sécurité sociale, d’accès au logement exactement dans les mêmes conditions que tout autre étudiant français ” ajoute-t-elle, avant d’insister Cette avancée majeure et concrète” va “transformer le quotidien de plus de 700 étudiants dès la rentrée 2016 et leur permettre de se consacrer pleinement à leurs projets en Hexagone.
 
Notons que la même procédure d’immatriculation sera appliquée à tous les ressortissants de ces territoires identifiés comme devant se rendre, en particulier pour des raisons d’urgence sanitaire ou de soins médicaux, dans l’Hexagone.
 

Rédaction web avec AFP

 
 
 

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Économie : l’embellie se confirme en Polynésie

Au volet économie, la reprise de l’activité se confirme ! L’IEOM, l’AFD et l’ISPF ont présenté mercredi les comptes économiques rapides 2018 de la Polynésie. Ils révèlent un Produit intérieur brut en progression de 2,5 %. Les principaux moteurs de cette croissance sont la consommation des ménages, les exportations et les investissements. Les détails dans ce dossier :

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.