lundi 21 juin 2021
A VOIR

|

Moins de paperasse pour les étudiants polynésiens de France

Publié le

Publié le 26/06/2016 à 11:51 - Mise à jour le 26/06/2016 à 11:51
Lecture 2 minutes

Le délégué interministériel à l’égalité des chances des Français d’Outre-mer, Jean-Marc Mormeck, avait été chargé en avril d’une mission pour trouver une solution pour ces étudiants ultramarins du Pacifique, qui dépendent de caisses autonomes et ne sont pas bénéficiaires d’une carte vitale ni d’un numéro INSEE. Un handicap qui leur posait des difficultés dans les parcours de soins, d’embauche ou de suivi de scolarité, puisque la plupart des démarches de la vie quotidienne en hexagone supposent un numéro de sécurité sociale.
 
C’est désormais chose faite. L’Insee, en charge d’attribuer à chaque Français un numéro d’inscription au répertoire national d’immatriculation des personnes physiques, mettra désormais « tout en œuvre pour que les étudiants originaires de ces collectivités et identifiés comme devant se rendre dans l’Hexagone soient désormais immatriculés avant leur arrivée dans l’Hexagone« , a annoncé la délégation interministérielle dans un communiqué.
 
« L’Insee s’engage à ce que cette immatriculation soit rapide, sous réserve que les dossiers transmis soient complets. Les étudiants du Pacifique pourront ainsi effectuer leur démarche d’inscription universitaire, à la sécurité sociale, d’accès au logement exactement dans les mêmes conditions que tout autre étudiant français  » ajoute-t-elle, avant d’insister « Cette avancée majeure et concrète » va « transformer le quotidien de plus de 700 étudiants dès la rentrée 2016 et leur permettre de se consacrer pleinement à leurs projets en Hexagone.« 
 
Notons que la même procédure d’immatriculation sera appliquée à tous les ressortissants de ces territoires identifiés comme devant se rendre, en particulier pour des raisons d’urgence sanitaire ou de soins médicaux, dans l’Hexagone.
 

Rédaction web avec AFP

 
 
 

infos coronavirus