mercredi 20 octobre 2021
A VOIR

|

Modalités pour la reprise des cours le 20 septembre

Publié le

Après trois semaines de confinement et de continuité pédagogique, les élèves des écoles, des centres de jeunes adolescents et des établissements du second degré publics et privés reprennent lundi 20 septembre le chemin de la classe.

Publié le 17/09/2021 à 16:33 - Mise à jour le 17/09/2021 à 16:33
Lecture 3 minutes

Après trois semaines de confinement et de continuité pédagogique, les élèves des écoles, des centres de jeunes adolescents et des établissements du second degré publics et privés reprennent lundi 20 septembre le chemin de la classe.

La rentrée sera adaptée avec, pendant la matinée ou la journée de lundi, un temps d’accueil adapté et la mise en place de différentes activités pour aider les élèves à bien réussir leur retour dans leur école, leur CJA, leur collège ou leur lycée. Ce sera aussi l’occasion de se réapproprier le vade-mecum sanitaire qui devra être appliqué avec rigueur.

Les gestes barrières sont bien connus par tous les élèves et les personnels et doivent être maintenus : se laver les mains ou utiliser une solution hydro alcoolique, éviter tout contact physique, tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir à usage unique. Les salles doivent être aérées le matin avant l’arrivée des élèves, pendant les intercours, à chaque récréation et pendant le nettoyage des locaux. La ventilation des locaux et des classes doit être effective tout au long de la journée. La circulation dans les bâtiments est organisée pour limiter le croisement des flux. Les récréations se déroulent avec un respect maximal des gestes barrières et en veillant au port du masque. L’organisation des services de cantine s’adapte autant que possible au contexte sanitaire.

Le port du masque est obligatoire pour l’ensemble des personnels. Il est obligatoire pour les élèves des CJA, des collèges et lycées. Il ne l’est pas pour les élèves des écoles maternelles, élémentaires et primaires; il n’est pas non plus interdit.

Avant leur retour à l’internat ou lundi, tous les élèves internes (hors ceux accueillis dans le cadre d’un PLEI) seront testés par un autotest antigénique en présence de l’infirmière scolaire.

Dès qu’un d’un élève sera repéré comme « symptomatique » dans la structure scolaire, il sera isolé dans une « zone tampon » et devra consulter un médecin ou le dispensaire pour déterminer la conduite à tenir (test et isolement). Si l’élève est interne, il sera testé sous la supervision de l’infirmière scolaire. Même si le test est négatif, la plateforme Covid sera consultée pour donner son avis médical sur les suites à donner.

Si un élève est cas confirmé Covid+ par un test en laboratoire (PCR ou antigénique) ou un test antigénique réalisé par un professionnel de santé ou encore un autotest antigénique supervisé par un professionnel de santé, il sera isolé dix jours (au domicile s’il est externe ou demi-pensionnaire, dans la famille d’accueil ou dans un site dédié en dehors de l’école ou de l’établissement s’il est interne). Un courrier sera envoyé aux parents des élèves de la classe pour les informer. L’élève ne reviendra en classe le onzième jour qu’en absence de symptôme depuis plus 48 heures.

La vaccination est le seul moyen pour éradiquer l’épidémie, se protéger efficacement et protéger les autres.

  • La loi du Pays du 23 août 2021 et son arrêté d’application pris en Conseil des ministres le 25 août 2021 rendent obligatoire la vaccination pour les personnels des écoles préélémentaires et élémentaires publiques et privées sous contrat d’association avec l’État, des centres de jeunes adolescents, des établissements d’enseignement du second degré publics et privés sous contrat d’association avec l’État, des écoles et établissements privés hors contrat d’association avec l’État.
  • Chaque élève est fortement incité à se faire vacciner. Pour rappel, pour les élèves entre 12 et 16 ans (loi du 5 août 2021), l’accord d’un des deux parents ou représentants légaux suffit. La présence d’un des deux parents ou titulaires de l’autorité parentale est recommandée, mais n’est pas obligatoire. Des centres de vaccination éphémères sont organisés dès la semaine de la rentrée dans les collèges et les lycées de la Polynésie française.

Pour toute question ou demande de précisions, les familles sont invitées à solliciter le directeur d’école ou le chef d’établissement où leur enfant est scolarisé.

Rédigé par

infos coronavirus