dimanche 29 mars 2020
A VOIR

|

Marae Arahurahu : quand Pokémon Go s’invite sur un lieu sacré

Publié le

Publié le 31/07/2016 à 13:41 - Mise à jour le 31/07/2016 à 13:41
Lecture 2 minutes

Pokemon Go n’en finit pas de faire parler. Le jeu a déjà provoqué des accidents et situations insolites  un peu partout dans le monde. Mais les lieux où se retrouvent les joueurs sont également sujets à polémique… C’est le cas à Paea. Une arène Pokemon Go se trouve en lieu et place du marae Arahurahu… et pas seulement. Des pokéstops également. 

Pour ceux qui ne sont pas encore tombés dans la folie Pokemon, un pokéstop est un endroit, fixe, où les joueurs viennent se recharger, récupérer des « pokéballs » et autres objets pour capturer les Pokémons, ces petites créatures tant convoitées. 
Les joueurs, répartis en équipes (bleue, jaune ou rouge), tentent de contrôler des arènes, en faisant combattre leurs pokémons. 

Mais le marae Arahurahu est un site culturel classé. « Il n’est pas question de faire n’importe quoi sur un site et monument classé. (…) Je ne pense pas que ce soit le lieu approprié pour des affrontements sur un jeu virtuel. Et il y a cette dimension sacrée qu’il faut respecter », estime Veirea Teissier, documentaliste et responsable des espaces verts du Musée de Tahiti et des îles. Pour elle, nos marae sont comparables à des églises, à des temples. « On ne s’amuse pas à se rendre dans une église, sur l’autel et à faire n’importe quoi. C’est du même ordre. »
​Pour l’instant, aucune dégradation n’a été occasionnée par le jeu sur le site sacré de Paea. Et les joueurs avertis le savent déjà certainement : pas besoin de monter sur le marae pour atteindre l’arène ou un pokéstop. 

En métropole et ailleurs, des pokéstops et arènes ont également été recensés dans des lieux atypiques : église, commissariat de police… 
La plupart des arènes et des Pokestops sont basés sur les portails qui avaient été marqués par les joueurs du jeu Ingress , jeu développé par Niantic. La même société qui a développé Pokemon Go.

Certains joueurs ont envoyé des requêtes à Niantic pour faire ajouter des pokéstops et arènes près de chez eux. Mais il est également possible de demander une suppression. Impossible de savoir en revanche si la demande sera traitée, et quand. 
 

Manon Kemounbaye (Interview, images : Brandy Tevero / Vanille Cornu)

Veirea Teissier, documentaliste et responsable des espaces verts du Musée de Tahiti et des îles

 

Pour envoyer une requête à la société Niantic, un formulaire est disponible en ligne. Cliquez ici

 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Les loyers OPH suspendus pour 3 mois

Le plan de sauvegarde économique prévoit la suspension des loyers OPH pour 3 mois. Dès lors, l’ensemble des locataires des logements OPH bénéficient de droit d’un report de 3 mois pour les échéances d’avril 2020, mai 2020 et juin 2020.

Décès de mamie Louise Kimitete

Un grand nom de la culture polynésienne s'en est allé ce mercredi matin : mamie Louise, grande danseuse et chorégraphe au CAPF, est décédée à l'âge de 80 ans.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV