vendredi 14 mai 2021
A VOIR

|

L’école forme les futurs éco-citoyens

Publié le

Publié le 19/04/2017 à 12:52 - Mise à jour le 19/04/2017 à 12:52
Lecture 2 minutes

Des élèves conscients et respectueux de leur environnement: c’est l’objet de la démarche Eco-Ecoles. Chaque école labellisée tente de minimiser son impact sur l’environnement : tri des déchets, consommation d’eau et d’énergie ou encore actions de prévention santé.

Les élèves ne manquent pas d’imagination et les initiatives sont nombreuses. L’école de la Mission a par exemple fortement diminué sa facture d’eau, et le lycée Saint Joseph sa facture d’électricité simplement en intervenant sur la climatisation des classes. Et à Faaone, l’école Ahiti Tera a organisé le tri des déchets qui s’est, grâce à elle, généralisé à toute la commune. Des écoles ont aussi mis en place des concours de « déchets d’œuvres »

Travail sur les déchets, mise en place de  bacs vert, gris, et de récepteur à canettes, telles sont les actions mises en place par la direction du lycée St Joseph de Pirae. Depuis sept années que le lycée est labellisé Eco-Ecole, les idées ne manquent pas.

« Il faut continuer à travailler sur tous les thèmes, et perdurer leur mise en œuvre » explique Marie Constant, directrice du lycée Saint Joseph de Pirae. Suite à ces initiatives, les résultats ne se sont pas fait attendre. « La consommation d’électricité a considérablement diminuée, suite à la mesure que nous avons prise de bloquer la climatisation à 23°. »

Pour Florence Vidal co organisatrice de ces Assises. « Les assises qui se sont tenues ce jour, ont pour vocation de faire connaître Eco-Ecole et de répondre aux interrogations de ceux qui ont peut être entendu parler de l’éco quizz. »

Si beaucoup d’écoles se montrent sensibles à l’environnement, toutes ne connaissent pas le label, Eco-Ecole et n’en demandent pas la labellisation. Ce que déplore Florence Vidal. « Je trouve cela dommage, d’une part parce que le label ne coûte rien, et d’autre part, c’est un bon outil de motivation pour les élèves. »

Quant à savoir ce qui change pour établissement scolaire d’être labellisé: « Cela aide les écoles en terme de notoriété. Les parents sont rassurés par le fait dans les écoles on parle de l’environnement, d’éco-citoyenneté et d’éco-responsabilité ».

D’ici les prochaines assises, Florence Vidal aimerait avoir 75 écoles inscrites au label, à l’heure actuelle, elles sont 51 sur 173 établissements scolaires.
 

Rédaction Web avec Laure Philiber

infos coronavirus