jeudi 16 septembre 2021
A VOIR

|

L’art au bout des doigts

Publié le

Priscilla Tupaia-Teoroi est une passionnée d’artisanat. Installée au cœur du village de Maupiti, elle créée au gré du temps, en s’inspirant des différentes couleurs et formes de coquillages qu’elle ramasse sur les plages de son île.

Publié le 03/01/2021 à 12:46 - Mise à jour le 04/01/2021 à 15:25
Lecture 2 minutes

Priscilla Tupaia-Teoroi est une passionnée d’artisanat. Installée au cœur du village de Maupiti, elle créée au gré du temps, en s’inspirant des différentes couleurs et formes de coquillages qu’elle ramasse sur les plages de son île.

Priscilla taille elle-même les coquillages, ramassés sur les plages de Maupiti, pas question de les commander à l’étranger. Mis à part, le fil de nylon et quelques cordelettes, le reste des matériaux utilisés dans ses créations est de source locale.

Une fois découpées, les pièces sont assemblées. Priscilla laisse faire son imagination avec une aisance déconcertante. De ce travail minutieux, va naître une magnifique parure. Ses créations sont toujours des modèles uniques: ” J’utilise mon imagination pour créer mes colliers. Et si j’ai une idée de collier pendant que je travaille sur un autre, je le dessine sur un papier, pour pouvoir le faire une fois que j’ai terminé le premier. Comme matière première, j’utilise des coquillages, des perles et des cailloux pour les penu.” 

Vannerie, bijouterie, sculpture, gravure, couture, Priscilla excelle dans plusieurs spécialités de l’artisanat. Un savoir-faire qu’elle entretient depuis l’âge de 15 ans.

L’artisanat est un travail qui a de l’avenir selon Priscilla, même si depuis le début de la crise sanitaire, les touristes se font rares: “nous avons des difficultés depuis mars. Avec le confinement et jusqu’à maintenant ils sont très peu nombreux.”

Avec ses 3 sœurs, Priscilla continue de perpétuer des gestes ancestraux, pour que cet héritage ne tombe pas dans l’oubli.

infos coronavirus