vendredi 5 mars 2021
A VOIR

|

La chef pâtissière Ophélie Barès forme les Polynésiens

Publié le

Publié le 07/05/2017 à 13:14 - Mise à jour le 07/05/2017 à 13:14
Lecture 1 min.

Dans les cuisines du restaurant Bulles de Saveurs s’est déroulé un cours de pâtisserie très particulier ce lundi. La chef Ophélie Barès a fait le voyage spécialement depuis la France pour donner cette formation aux polynésiens. Le concept a été pensé par Leilana Miller, la créatrice du premier festival de Street Food à Tahiti.

« En France, tu as beaucoup de possibilités pour suivre des formations de cuisine. Mais, Tahiti étant loin de tout, c’est un peu plus compliqué. Avec cette journée, nous pouvons pu faire bénéficier à tout le monde les nouvelles techniques de cuisine de France. », explique Leilana.

Une trentaine d’amateurs ont donc mis la main à la pâte pour réaliser plusieurs recettes : éclairs fraise-pistache, sablés au chocolat… « C’est chouette de pouvoir observer les techniques d’un grand chef. Cela donne des ficelles pour les reproduire et avoir le bon résultat à la maison. C’est vraiment super d’avoir une formation comme ça sur le territoire ! », se réjouit une passionnée.

Du haut de ses 27 ans, Ophélie Barès affiche déjà une belle carrière derrière elle. Elle est la gagnante de l’émission « Qui sera le prochain grand pâtissier ? » en 2014. Elle a aussi été élue « Pâtissière de l’année » par ses paires. Elle donne désormais des formations dans l’école du célèbre chef cuisinier Christophe Michalak.

Après les amateurs, Ophélie Barès formera les professionnels du fenua – juste de quoi retrouver l’influence de la chef sur la carte des déserts de vos prochains dîners au restaurant…

Ophélie Barès, heureuse de transmettre ces connaissances culinaires aux Polynésiens :

Rédaction web

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu