samedi 16 octobre 2021
A VOIR

|

Fonctionnaires appelés à rester chez eux : le SFP met en garde

Publié le

Dimanche, le président du pays Edouard Fritch a annoncé que les fonctionnaires devraient rester chez eux. Une mesure rappelée lundi par le ministre de l'Economie Teva Rohfritsch. Congés ou télétravail ? Ce mardi, le syndicat de la fonction publique (SFP) réagi dans un communiqué.

Publié le 24/03/2020 à 15:49 - Mise à jour le 24/03/2020 à 16:09
Lecture 1 min.

Dimanche, le président du pays Edouard Fritch a annoncé que les fonctionnaires devraient rester chez eux. Une mesure rappelée lundi par le ministre de l'Economie Teva Rohfritsch. Congés ou télétravail ? Ce mardi, le syndicat de la fonction publique (SFP) réagi dans un communiqué.

“A l’occasion d’une récente conférence de presse organisée au sujet du coronavirus, monsieur le président de la Polynésie indiqué que les agents de la fonction publique seraient crédités d’un mois de congé.

Le lendemain, monsieur le Vice-Président tenait un discours bien différent, annonçant que l’administration non essentielle aux services vitaux et prioritaires serait confinée à domicile avec télétravail pour les fonctions identifiées par les chefs de service, et mise en congés de tous ceux disposant de congés sur l’année.

A ce titre, le SFP vient d’adresser une lettre ouverte aux autorités concernées mettant en cause la légalité d’une telle mesure.

Si des agents de la fonction publique se sont vus contraints de convertir leur période de confinement en congés, nous les invitons à rapidement prendre l’attache de notre syndicat, afin que leurs droits ne soient pas bafoués.

Nous invitons également les chefs de services et directeurs d’établissements publics à faire preuve de la plus grande prudence dans l’application de telles directives, puisque leur signature engage leur propre responsabilité, et non celle de leur hiérarchie.

“si des efforts spéciaux sont nécessaires, nous exigeons qu’ils ne soient pas imposés mais discutés “

Il ne s’agit pas pour le syndicat de la fonction publique de refuser tout effort dans un contexte exceptionnel. En revanche, si des efforts spéciaux sont nécessaires, nous exigeons qu’ils ne soient pas imposés mais discutés.

Nous ne devons pas oublier que la continuité du service public est assurée par le travail de certains agents, que ce travail soit effectué à distance ou non.

Dès lors, si des efforts sont sollicités, nous devons conserver à l’esprit le devoir d’équité de traitement qui doit régner dans la fonction publique et à ne pas créer de déséquilibres patents entre fonctionnaires mobilisés, et les autres.

Le secrétaire général”

Rédigé par

infos coronavirus