samedi 5 décembre 2020
A VOIR

|

Les fonctionnaires doivent rester chez eux

Publié le

Un conseil des ministres extraordinaire s'est tenu ce dimanche afin d'adopter les mesures nécessaires pour maintenir un service minimum de l'administration, tout en limitant au maximum les possibilités de contamination.

Publié le 22/03/2020 à 18:03 - Mise à jour le 23/03/2020 à 1:07
Lecture 2 minutes

Un conseil des ministres extraordinaire s'est tenu ce dimanche afin d'adopter les mesures nécessaires pour maintenir un service minimum de l'administration, tout en limitant au maximum les possibilités de contamination.

Édouard Fritch a réuni un conseil des ministres extraordinaire à 17 heures ce dimanche. Il y a convié des chefs de services du Pays, pour adapter l’administration au confinement.

Son objectif : maintenir un service minimum tout en limitant au maximum les possibilités de contamination.

Un spécialiste de l’OMS, Sean Casey, assiste le Pays et l’Etat dans la gestion de cette crise sanitaire.

Il a été décidé que l’ensemble des agents du Pays doivent désormais rester chez eux et ne pas se rendre sur leur lieu de travail. Un mois de congés leur sera crédité dès à présent afin qu’ils puissent respecter le confinement.

Les chefs de service prendront contact directement avec les agents dont la présence serait nécessaire.

Une mesure qui n’inclut pas les 3000 personnels des services de santé, les pompiers de l’aviation civile et les personnels communaux des services d’urgence, qui restent mobilisés face à cette crise.

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Le président appelle à nouveau l’ensemble des Polynésiens à respecter les consignes de confinement et à rester à domicile si leur présence sur leur lieu de travail n’est pas indispensable.

Car « plus nous respectons le confinement, moins la crise sera longue, a indiqué Edouard Fritch. Et il n’est pas dans notre intérêt qu’elle dure 2-3 mois. »

Il est d’ailleurs envisagé d’interdire la vente de boissons alcoolisées afin de maintenir les gens chez eux.

Le vice-président Teva Rohfritsch annoncera lundi les mesures retenues par le Pays afin d’accompagner les acteurs économiques dans cette crise. Une modification budgétaire sera proposée à l’assemblée de la Polynésie française début avril afin de pouvoir les financer.

La bonne nouvelle est que 15 tonnes de matériel (masques, gants et éléments de test) doivent arriver cette semaine par avion pour aider le personnel soignant dans son travail.

infos coronavirus

Covid-19 : le service de réanimation du CHPF soutenu par la réserve sanitaire

Depuis le début de la crise, des réservistes sanitaires de métropole effectuent des missions pour renforcer et soulager les équipes de soignants. 12 d’entre eux, spécialisés en réanimation sont arrivés sur le territoire jeudi dernier. Ils travaillent 24 heures sur 24 heure aux côtés des équipes du CHPF. Une mission sur la base du volontariat.