mardi 28 septembre 2021
A VOIR

|

Fin de la grève à l’OPT

Publié le

La grève débutée lundi dans le groupe OPT s'est achevée ce mercredi soir par la signature de protocoles d'accord après plusieurs heures de discussions.

Publié le 10/07/2019 à 21:44 - Mise à jour le 11/07/2019 à 12:59
Lecture < 1 min.

La grève débutée lundi dans le groupe OPT s'est achevée ce mercredi soir par la signature de protocoles d'accord après plusieurs heures de discussions.

“Les protocoles d’accord ont été signés. Il y en a un par entité : “un pour la holding OPT, un pour la filiale Fare Rata et un pour la SAS Onati, explique le P-dg de l’OPT Jean-François Martin. Nous avons simplement discuté sur la rédaction des protocoles que nous avions transmis samedi dernier et nous ne nous étions pas vus jusque là. Nous avions échangé par courrier donc il était normal qu’on échange sur la rédaction des phrases puisque ce sont nos engagements à nous la direction et donc il était légitime que nous regardions phrase après phrase nos engagements.”

Dans les protocoles d’accord, que nous nous sommes procurés, il est mentionné notamment que “le président-directeur général de l’OPT s’engage à présenter aux comités d’entreprise de l’OPT, de la SAS Onati et de la SAS Fare Rata la situation financière prévisionnelle pour l’exercice 2019 des trois entités concernées” mais aussi à présenter “les dispositions qui seraient retenues par la Polynésie française visant à réduire les prélèvements fiscaux sur les entités du groupe OPT”.
La direction s’engage aussi à “mesurer les impacts financiers du déplafonnement de l’ancienneté des salariés de l’OPT, de la SAS Onati et de la SAS Fare Rata au regard du régime des retraites en vigueur”. Les protocoles mentionnent également que les modalités de calcul des congés payés et des heures supplémentaires devront être présentées.

Certains points des protocoles seront mis en oeuvre “rapidement” assure le P-dg de l’OPT. D’autres nécessitent des “études”. Un comité de suivi sera créé pour suivre l’évolution de la mise en place des points des protocoles.

Les grévistes attendaient des réponses précises sur le devenir du groupe et en particulier, la participation du Pays dans l’équilibre financier de l’entreprise.

Rédigé par

infos coronavirus