jeudi 22 avril 2021
A VOIR

|

Épidémie de conjonctivite en Polynésie : rupture de stock des médicaments

Publié le

Publié le 06/04/2016 à 11:26 - Mise à jour le 06/04/2016 à 11:26
Lecture 2 minutes

Alors que l’épidémie de conjonctivite qui avait sévit en février en Nouvelle-Calédonie est terminée, c’est au tour de la Polynésie d’être impactée. L’épidémie n’est cependant pas très importante, comme le souligne le docteur François Oudart, médecin chef du service d’ophtalmologie de l’hôpital de Taaone. 

Défini comme un trouble de l’oeil très fréquent, les médecins préconisent la plupart du temps du Sterdex pour soigner la conjonctivite. Son action est efficace et le mode d’application, sous forme de capsule, est simple d’utilisation. 

Mais depuis quelques jours, le médicament n’est plus disponible dans les pharmacies de Polynésie suite à l’épidémie. Selon le président du syndicat des pharmaciens, « si le Sterdex est en rupture en Polynésie, il l’est d’abord en Métropole« . Et il ajoute, qu »il « semble que ce soit un problème de fabrication et que ce produit ne reviendra peut-être jamais« . Le médicament serait retiré du marché car il n’est pas rentable. 

Que les malades se rassurent : d’autres alternatives existent comme le Maxidrol ou encore le Frakidex. Ces médicaments en pommade ont la même efficacité que le Sterdex. 

Attention, la conjonctivite est une maladie contagieuse et l’infection vient des mains. Il est donc important d’être prudent, de se laver les mains régulièrement et d’éviter de se toucher le visage. Si votre oeil est rouge et larmoyant, avec une sensation de grain de sable, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou un ophtalmologue. 

Rédaction Web

Olivier Grepin, président du syndicat des pharmaciens de la Polynésie française

infos coronavirus