jeudi 3 décembre 2020
A VOIR

|

Des lycéennes de Taravao se mobilisent pour les SDF

Publié le

Publié le 10/12/2018 à 14:51 - Mise à jour le 10/12/2018 à 14:51
Lecture 2 minutes

Dans le cadre de leur projet « Afata Noera », sept étudiantes en première année préparatoire aux études paramédicales au lycée polyvalent de Taravao ont organisé ce mardi matin une distribution vestimentaire aux familles défavorisées et aux sans-abri en association avec le Père Christophe, au presbytère de la Cathédrale de Papeete. Cela faisait plusieurs semaines qu’elles récoltaient des vêtements. « On s’est dit que ce serait une bonne action, surtout à l’approche des fêtes. (…) Cela nous émeut beaucoup, surtout quand on voit des jeunes de notre âge qui ont moins que nous et qui sont dans la rue » déclare Rauhere Martin, étudiante.

Pour collecter les vêtements, les étudiantes ont lancé des appels aux dons sur les réseaux sociaux et ont collé des affiches dans le lycée. Elles ont eu des vêtements pour nouveaux nés, pour personnes âgées, pour hommes, femmes… Deux par deux, les personnes dans le besoin ont pu remplir un sac de vêtements. Une belle initiative des étudiantes qui a apporté un peu de réconfort aux SDF : « On est peut-être sur la plus belle île du monde, mais il y a quand même des gens qui souffrent et qui sont dans le besoin. On veut juste leur apporter au moins une petite étincelle pour les fêtes qui arrivent » ajoute Weneki Atani, une autre étudiante porteuse du projet.

Avant la distribution de vêtements, les étudiantes ont partagé un moment avec les personnes sans-abri au centre Te Vaiete. Une manière pour Père Christophe de les sensibiliser : « Avant de leur donner du linge, elles ont vécu un petit moment de partage avec eux et elles sont venus distribuer quelques repas à Vaininiore, au centre d’accueil  Vaiete. L’objectif, c’est que les gens se rencontrent et qu’on ait moins peur ».

Après cette opération, les étudiantes comptent bien poursuivre leurs actions dans la vie quotidienne. « Cela m’a donné d’autres idées pour pouvoir aider plus de personnes. J’aimerai bien faire plus à l’avenir » confie l’étudiante Tileeyna Teihotaata.
 

Rédaction web avec Sophie Guébel

infos coronavirus