lundi 1 juin 2020
A VOIR

|

Cryothérapie : immersion dans le grand froid avec Henri Burns

Publié le

Publié le 20/04/2018 à 13:47 - Mise à jour le 15/06/2019 à 2:59
Lecture 2 minutes

Le thermomètre peut descendre jusqu’à – 90 degrés Celsius en Polynésie… A Faa’a, il ne s’agit pas d’un microclimat mais d’un institut d’un genre nouveau. Florence Brault, masseur-kinésithérapeute a ouvert le centre Cryo-mana Tahiti.

 Dans les locaux de l’institut, Henry Burns est en entretien. Après le questionnaire, les choses sérieuses peuvent débuter. Le champion de MMA se met en condition pour entrer dans cette cabine un peu spéciale. La température chute brusquement. Le soleil s’éloigne. Place aux couleurs bleu et blanche. 

Bonnet, gants, masque sur le nez et sandales, Henri Burns inspire en profondeur avant d’entrer dans la cabine. De Tahiti à l’Antarctique, il n’y a qu’un pas. 

Pour éviter des désagréments liés au froid, Henry Burns doit protéger ses extrémités.  La créatrice détaille :

« Cette technique permet d’effacer tous les stigmates de la veille, de l’avant-veille, d’un entraînement ou d’un surentraînement. Ça permet de se sentir beaucoup mieux le jour-même voire le lendemain et de pouvoir éventuellement faire un entraînement. »

Dans la cabine, des flocons de neige tapissent le sol. Selon la propriétaire des lieux, mieux vaut éviter de se coller aux parois. 

UN CHOC THERMIQUE

Pour cette première séance de cryothérapie, Henry Burns est soumis à une température de -86° maximum durant quatre minutes. A l’issue du test, le sportif est formel :

« Au top, je sens vraiment que ça me fait du bien. Il y a un choc thermique au départ mais là ça fait du bien. Je me sens plus léger… »

Le aito termine sa séance dans une salle de détente, le temps que son corps se réadapte à la température ambiante des tropiques. Pour lui, tout s’est déroulé sans encombre, mais la cryothérapie n’est pas sans risque. L’institut est tenu de le communiquer à tous ses clients avant chaque séance. Un voyage dans le grand froid n’est pas permis à tout le monde…
 

Rédaction web avec Oriano Tefau

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

À Vairao, des CAES contribuent à l’embellissement de leur...

L’environnement et les actions de solidarité sont les priorités de l’association "Te ui no te oaoa" de Vairao. Ses membres ont été engagés dans le cadre du CAES pour embellir certains sites de cette commune de la Presqu’île.

Orages : vigilance jaune aux îles du Vent et...

Météo-France Polynésie a placé en vigilance jaune pour orages la zone : îles du Vent (Tahiti, Moorea-Maiao, Mehetia, Tetiaroa), et en vigilance jaune pour vent violent, Rapa.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV