mercredi 1 décembre 2021
A VOIR

|

Avec son nouvel internat, le LEP de Faa’a veut pousser ses pensionnaires vers la réussite

Publié le

L’internat de Faa'a a été inauguré ce lundi après-midi. Opérationnel depuis le début de cette année, il peut accueillir jusqu’à 228 pensionnaires, lycéens et collégiens compris. Principalement destiné aux élèves originaires des îles éloignées, cet internat a également vocation à offrir aux enfants de Tahiti un cadre de vie plus propice à la réussite.

Publié le 22/11/2021 à 16:18 - Mise à jour le 22/11/2021 à 16:18
Lecture < 1 min.

L’internat de Faa'a a été inauguré ce lundi après-midi. Opérationnel depuis le début de cette année, il peut accueillir jusqu’à 228 pensionnaires, lycéens et collégiens compris. Principalement destiné aux élèves originaires des îles éloignées, cet internat a également vocation à offrir aux enfants de Tahiti un cadre de vie plus propice à la réussite.

Du haut de ces 5 étages, l’internat du LEP de Faa’a accueille actuellement 140 pensionnaires pour une capacité maximale de 228 places. Ce sont des filles et des garçons scolarisés au lycée professionnel et au collège. Si la priorité est donnée aux élèves originaires des îles, certains enfants de Tahiti peuvent aussi être accueillis, comme l’explique Anthony Barbero, proviseur de l’établissement : “on travaille également avec des jeunes qui sont originaires de Tahiti, de la Presqu’île notamment, pour faciliter les temps de transport. Et puis l’idée aussi, c’est d’accompagner les familles qui peuvent en avoir le plus besoin, et sur Tahiti, il existe aujourd’hui des besoins à ce niveau-là”.

Cet internat offre ce qui se fait de mieux pour l’accueil d’un public scolaire : une infirmerie et une assistance sociale, une salle informatique, une salle de détente, une salle d’étude et une salle polyvalente qui sert surtout aux activités périscolaires. En fin de semaine ou durant les vacances scolaires, des activités sont proposées aux élèves qui restent à l’internat. Certains ne rentrent qu’une à deux fois par an dans leurs familles.

infos coronavirus