mercredi 18 septembre 2019
A VOIR

|

Territoriales : les leçons du premier tour

Publié le

Publié le 21/04/2018 à 22:28 - Mise à jour le 15/06/2019 à 2:57
Lecture 2 minutes

Sur le papier, aucune liste n’atteint ses objectifs : Le Tapura voulait l’emporter au premier tour. Le Tahoeraa voulait battre le Tapura. Le Tavini voulait montrer que ses idées progressaient dans l’électorat. Tauhiti Nena et Marcel Tuihani voulaient dynamiter le paysage politique. Jérôme Gasior voulait imposer des idées nouvelles. Tous ont échoué.

Edouard Fritch a tout de même des raisons de se réjouir : sa liste a dominé ce scrutin de la tête et des épaules, améliorant même son score des législatives (43,04% contre 39,17%). Si ses deux adversaires ne s’allient pas, il paraît difficile de le voir perdre au second tour : même si toutes les voix des trois petites listes se reportaient sur le Tahoeraa, il ne serait pas battu. 

Reste l’abstention. C’est le point noir de ces Territoriales : la participation est en baisse constante, elle n’atteint que 61,5% des voix. Nul doute que le Tahoeraa et le Tavini vont chasser de ce côté-là. Mais ont-ils encore un gros réservoir de voix ? Compte tenu de la très forte mobilisation en campagne du Tahoeraa, on peut supposer que les sympathisants orange se sont déjà déplacés.
Sur le plateau de TNTV, le porte-parole du parti, Tepuanui Snow, également candidat, a indiqué que la dynamique de campagne du Tahoeraa avait beaucoup souffert de perdre son leader à quelques semaines du scrutin. De plus, Geffry Salmon reste très discret, et laisse Gaston Flosse s’exprimer.

Quant au Tavini, il est loin derrière (20,72%), et Moetai Brotherson a annoncé qu’il n’y aurait pas d’alliance. 

Après le second tour, les 57 représentants éliront le président de l’Assemblée et celui de la Polynésie française. La forte prime en sièges accordée au vainqueur doit lui garantir une majorité à l’Assemblée… sauf si les scores sont serrés, et qu’une alliance entre le deuxième et le troisième détrône le vainqueur, comme en 2008.

Chez les petites listes, c’est Marcel Tuihani qui s’en tire le mieux. Le président sortant de l’assemblée réunit 3,68% des suffrages, un score honorable pour un nouveau parti. C’est en revanche une forte déception pour Tauhiti Nena (2%), qui ne parvient pas à convaincre malgré le ralliement de Jacky Bryant et Quito Braun Ortega.

Quant à Jérôme Gasior, il attribue son score d’1,15% au mode de scrutin, et espère que certaines de ses idées seront reprises par des candidats présents au second tour. 

Pour l’heure, aucun des candidats éliminés n’a donné de consigne de vote. 

Les candidats qui ont passé le second tour peuvent déposer une liste identique avant mardi à 18h. Ils peuvent aussi choisir de fusionner leurs listes, avant cette date. Un casse-tête presque insurmontable… mais en politique, tout est possible.
 

Mike Leyral

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Les dangers des réseaux sociaux

Internet et les réseaux sociaux sont-ils des pièges dont les premières victimes sont les adolescents ? La question est plus que jamais d’actualité. En Polynésie, on n’échappe pas à l’utilisation intensive du Web qui peut parfois mener à des dérives. Pour éviter les pièges, la gendarmerie met régulièrement en place des actions. Les professionnels de santé se sont aussi saisis de cette problématique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Turama – Décrochage scolaire : qui est concerné, comment...

La Mission de lutte contre le décrochage scolaire a fait sa rentrée. La MLDS aide chaque année des jeunes qui sortent du système scolaire. Les inscriptions sont toujours plus nombreuses. Un nouveau centre a ouvert ses portes à Raiatea. Pour évoquer le sujet du décrochage scolaire, Jean-Jacques Hénault, inspecteur de l'éducation nationale était notre invité du journal.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV