samedi 12 juin 2021
A VOIR

|

Le programme du Tapura Huira’atira en trois points

Publié le

Publié le 17/03/2018 à 16:07 - Mise à jour le 17/03/2018 à 16:07
Lecture 2 minutes

Le Tapura a annoncé plusieurs axes : le social, le tourisme ou encore l’importance du lien entre administré et administration. Un programme qui se veut une continuité des actions déjà menées par le gouvernement. 

LE SOCIAL

C’est le premier point du petit livret rouge dans lequel est inscrit le programme du Tapura Huira’atira. Plusieurs points se déclinent dont ceux de la « lutte contre la marginalisation sociale » ou l’action « pour la jeunesse en difficulté. »

Édouard Fritch a annoncé 550 logements en 2018, plus de 1000 bons d’aide à l’amélioration de l’habitat individuel distribués.

Le parti entend mettre l’action sur la réinsertion sociale, créer des centres d’hébergement, favoriser l’insertion professionnelle, apporter un coup de pouce financier aux matahiapo ou encore redynamiser le système scolaire. 

LA MODERNISATION DE LA SOCIETE

Au centre de ce deuxième axe : le service à la personne. Le parti promet de rendre l’administration du Pays « plus simple et plus accueillante » et de permettre de réaliser des démarches via le numérique.

Le Tapura entend intégrer le développement durable au cœur des politiques publiques. Entre autres, le parti prévoit d’améliorer la continuité territoriale intérieure en équilibrant le développement des archipels. 

LA CROISSANCE

Pour le Tapura, le principal moteur de cette croissance réside dans le secteur touristique. L’ambition du parti est d’atteindre 350 000 touristes et pour se faire, d’ouvrir le ciel à la concurrence et d’avoir plus de chambres.

Cette croissance sera accélérée grâce à l’économie bleue selon le parti d’Edouard Fritch. Le parti souhaite bâtir un lycée professionnel de la mer et développer les biotechnologies.

Enfin, le programme indique que l’économie sera rendue plus compétitive et que l’investissement sera stimulé.

Au congrès, le président du Tapura Huira’atira a martelé à plusieurs reprises qu’il entendait être élu dès le premier tour, le 22 avril prochain. 

Rédaction web avec Sophie Guébel et Matahi Tutavae

infos coronavirus