mardi 9 août 2022
A VOIR

|

“En marche” se met en ordre de bataille et veut lancer Patrick Galenon en politique

Publié le

Publié le 17/03/2017 à 17:53 - Mise à jour le 17/03/2017 à 17:53
Lecture 2 minutes

Le soutien mutuel est acté localement entre le mouvement “En marche ! ” d’Emmanuel Macron, et le parti Tau Hoturau de Tauhiti Nena : il se présente dans la première circonscription avec le soutien d’En Marche, et appelle à voter Macron. Une commission nationale du mouvement doit encore valider ce partenariat, ce qui devrait être une formalité.

Mais cette alliance ne s’étend pas aux autres circonscriptions : Tauhiti Nena aura ses candidats dans les circonscriptions  2 et 3.

“En marche !” aura aussi les siens. Dans la deuxième circonscription, le candidat d’En marche sera déterminé après l’élection présidentielle, qui verra s’affronter onze candidats.

Et dans la troisième, il devrait s’agir de Patrick Galenon. Le secrétaire général de la CSTP-FO veut compter sur le soutien des 17 000 adhérents revendiqués par son syndicat.
“Je serai candidat seulement si j’ai l’investiture d’En Marche” a-t-il déclaré à TNTV. S’il est élu, il arrêtera le syndicalisme, précise-t-il.

“De toute façon, je passe la main en juillet, à la fin de mon mandat… alors si je ne suis pas élu, je retournerai à mon fa’apu” sourit Patrick Galenon.
Tout comme le comité local du mouvement “En marche”, il se concentre pour le moment sur l’élection d’Emmanuel Macron.

“En marche !” a aussi constitué un collège d’experts en Polynésie, présidé par le scientifique Jérôme Petit, pour transmettre des propositions à Emmanuel Macron. Il est constitué d’une vingtaine de personnalités issues de milieux très divers, comme Philippe Couraud pour l’agriculture, Natacha Helme pour l’égalité hommes / femmes, Yves Doudoute pour la culture, John Crawford pour le jeunesse et les sports ou encore Corinne Atger pour les questions foncières.
 

Mike Leyral

infos coronavirus