lundi 22 juillet 2019
A VOIR

|

Emploi, retraites… : Edouard Fritch a présenté ses vœux aux syndicats

Publié le

Publié le 14/01/2019 à 14:17 - Mise à jour le 14/01/2019 à 14:17
Lecture 3 minutes

Les vœux du Nouvel An sont toujours l’occasion de délivrer des messages ciblés. Devant les syndicats de salariés et les organisations patronales, Édouard Fritch a commencé ce mardi matin son allocution par un bilan plutôt satisfaisant de l’année 2018 même si la situation reste fragile. Il a ensuite évoqué la réforme des retraites.
Mais c’est l’emploi qui était au cœur de son discours. Le président compte s’attaquer au chantier de la réforme du code du travail. “J’ai demandé aux partenaires sociaux de rendre plus performant cet outil, car il nous permet de protéger les salariés, mais il devrait aussi nous permettre d’assouplir les règles de travail, les conditions dans lesquelles les emplois sont créés. Cela fait des années qu’on en parle et que cela n’aboutit pas. J’aimerai donc que ce chantier soit ouvert. J’ai demandé des réunions tripartites tous les deux mois pour que le sujet soit vraiment débattu. (…) Je suis d’accord avec le patronat concernant les CDD. Moi non plus je ne les aime pas. J’en signe des quantités et c’est la raison pour laquelle j’ai demandé à ce qu’on créé des concours dans l’administration. Ce sont des situations qui ne permettent pas aux salariés d’avoir un projet de famille ou pour eux-mêmes” a déclaré Fritch.

Si les syndicats de salariés craignent la réforme du code du travail, ils semblent en tous les cas satisfaits par le discours du président : “Nous découvrons un président ouvert au dialogue, qui souhaite rassembler, et qui met en place des outils. Les systèmes sont bons, les propositions sont bonnes. Reste à voir si les syndicats des travailleurs, les syndicats des patronats et la population, adhèrent à tous ces projets. (…) On attend de voir les actions réelles sur le terrain et les résultats” a dit Vatea Heller, vice-président de la Confédération syndicale des agents communaux (Cosac).

Du côté des patrons, on plaide pour un assouplissement du code du travail avec en premier lieu un recours plus facile au CDD. Le Medef Polynésie se dit satisfait des annonces du président du Pays. “C’était un discours rassurant qui nous permet d’avoir une vision assez claire de l’année. Je vois qu’il a mis en priorité l’emploi, et c’est aussi l’une des priorités pour nous. On espère une accélération de la réforme du travail afin de mettre en place tous les dispositifs qui vont permettre de l’embauche et une pérennité dans les emplois” nous dit Patrick Bagur, président du Medef 

La CPME, elle, est plus modérée.“Les annonces qui sont faites ne vont pas forcément dans le bon sens. On avait souhaité un assouplissement du CDD et du CDI, et un maintien du redémarrage économique, et là, on nous annonce déjà une augmentation du SMIC, alors qu’elle se fait automatiquement au-delà des 2%, ce qui est la loi aujourd’hui en Polynésie. Cela n’a aucun intérêt. Mais sur les autres mesures, on est plutôt satisfaits”  tempère Christophe Plée, président de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME). Édouard Fritch s’est dit pourtant favorable à plus de souplesse. La loi sur la promotion et la protection de l’emploi local est quant à elle attendue pour fin 2019.
 

Rédaction web avec Sophie Guébel

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X