mardi 14 juillet 2020
A VOIR

|

La « grand-mère dealeuse » veut sortir de prison

Publié le

La sexagénaire condamnée le 21 janvier dernier à six mois de prison ferme, avec mandat de dépôt à Nuutania, pour avoir cultivé près de 150 plants de cannabis à son domicile, destinés à la revente, a comparu en appel, ce jeudi matin. Son avocat a demandé qu’elle puisse sortir de prison en étant placée sous bracelet électronique.

Publié le 20/02/2020 à 16:21 - Mise à jour le 20/02/2020 à 16:22
Lecture < 1 min.

La sexagénaire condamnée le 21 janvier dernier à six mois de prison ferme, avec mandat de dépôt à Nuutania, pour avoir cultivé près de 150 plants de cannabis à son domicile, destinés à la revente, a comparu en appel, ce jeudi matin. Son avocat a demandé qu’elle puisse sortir de prison en étant placée sous bracelet électronique.

Si son avocat estime que la peine prononcée en première instance, soit 24 mois de prison dont 6 ferme, n’est pas disportionnée, il considère en revanche que le mandat de dépôt, lui, l’est.

« Habituellement quand des prévenus sont condamnés à des peines inférieures à un ou deux ans de prison, il est possible d’aménager cette peine, notamment avec un bracelet électronique. (…) Le mandat de dépôt nous semble disproportionné », a indiqué Me Christophe Rousseau-Wiart en marge de l’audience.

L’avocat souligne en outre que « c’est la seule détenue » à l’heure actuelle à Nuutania qui approche les 70 ans.

L’avocat général a quant à lui requis la confirmation de la peine prononcée par le tribunal correctionnel, sans évoquer toutefois le mandat de dépôt.

La cour d’appel rendra sa décision le 12 mars. D’ici là, « Mamie Paka » restera derrière les barreaux.

En octobre 2019, près de 150 plants de paka, destinés à la vente ou au troc, avaient été découverts à son domicile. Un complément de revenus selon elle, en plus de son minimum vieillesse. Cette ancienne restauratrice avait déjà été condamnée en 2015 pour trafic de cannabis.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Fête nationale : la cérémonie du 14-Juillet à Tahiti

La commémoration de la Fête nationale du 14 juillet 2020 à Papeete a été présidée par Dominique Sorain, Haut-commissaire de la République en Polynésie française, en présence des hautes autorités de l’État et du Pays. La cérémonie s'est déroulée au Monument aux Morts de Papeete, avenue Pouvana'a a Oopa.

Covid-19 : pas de nouveaux cas confirmés en Polynésie

Dans un communiqué, le gouvernement indique "démentir fermement" la rumeur qui circule sur les réseaux sociaux selon laquelle de nouveaux cas de Covid-19 seraient déclarés en Polynésie française.

Covid-19 : un premier cas de contamination intra-utérine confirmé...

Des médecins français ont rapporté le premier cas confirmé de contamination intra-utérine au Covid-19, dans une étude publiée mardi dans la revue Nature Communications.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV