lundi 8 mars 2021
A VOIR

|

Viols au club de boxe : le procès aux assises s’ouvre mardi

Publié le

Publié le 06/09/2018 à 8:30 - Mise à jour le 13/06/2019 à 13:20
Lecture < 1 min.

C’est le témoignage d’une victime présumée qui avait entraîné l’ouverture d’une information judiciaire. Rapidement, l’enquête avait permis d’identifier plusieurs jeunes mineurs.

Thierry T., 49 ans aujourd’hui, s’en serait pris à deux filles et deux garçons à différentes périodes. De 1991 à 1998 pour l’un, et de 2011 à 2013 pour les autres.

Des abus qui se seraient produits dans l’enceinte du club sportif et parfois même, sur le ring de la salle de boxe.

En outre, l’homme filmait les ébats, ce qui lui vaut d’être également renvoyé devant la cour d’assises pour captation d’images à caractère pornographique mettant en scène des mineurs.

Son fils, lui aussi mineur au moment des faits, comparaîtra à ses côtés mais libre. Actuellement placé sous contrôle judiciaire, il sera jugé pour un viol. D’où le fait que le procès se tienne devant la cour d’assises des mineurs. 

Lors de l’instruction du dossier, les deux hommes avaient, en substance, nié avoir contraint les présumées victimes à avoir des rapports.

Le procès débute mardi et est censé s’achever vendredi. Compte tenu de l’âge des victimes au moment des faits, il pourrait se tenir à huis clos total.

 La semaine suivante, la cour d’assises jugera deux hommes eux aussi renvoyés pour des viols sur mineurs.

J-B. C. 

 
 

infos coronavirus

Premiers cas de covid en Nouvelle-Calédonie

Jusqu'à présent, la Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna figuraient au rang des rares territoires Covid-free de la planète, grâce notamment à des quatorzaines obligatoires dans des...

Premier cas local de Covid-19 à Wallis et Futuna

"Il s'agit d'une personne qui était sortie de quatorzaine il y a plusieurs semaines après un test négatif. Cette personne a consulté...