samedi 8 mai 2021
A VOIR

|

Les agresseurs de Papy Fat rejugés en appel

Publié le

Publié le 22/11/2018 à 11:27 - Mise à jour le 07/06/2019 à 16:38
Lecture 2 minutes

Cinq mois après avoir été condamnés à des peines comprises entre 15 et 20 ans de prison, les agresseurs de Papy Fat comparaîtront de nouveau devant la cour d’assises. L’audience se déroulera sur cinq jours, la semaine prochaine.

Les quatre jeunes hommes, dont deux étaient mineurs au moment des faits, sont accusés d’avoir violenté l’octogénaire le 21 juillet 2008 avant de le laisser pour mort dans la vallée de la Fautaua, à proximité du complexe de l’AS Dragon.

En première instance, tous ont reconnu des violences pour soutirer l’argent du vieil homme et le faire partir de leur territoire mais ils ont nié l’avoir tué. Ils ont assuré l’avoir découvert sans vie le lendemain.

L’autopsie de sa dépouille, retrouvée cinq ans après les faits, n’avait pas permis d’établir avec certitude les causes du décès : hémorragie interne ou stress intense en raison du grand âge de la victime. Des questions qui seront probablement de nouveaux soulevées en appel.

Avant l’affaire Papy Fat, un autre dossier de coups mortels sera étudié, jeudi. Un homme de 31 ans comparaîtra devant les jurés pour avoir tué son frère aux cours d’une bagarre.

La rixe avait éclaté le 4 juin 2016 à Paea au cours d’une soirée où les deux hommes étaient ivres. La victime était morte le lendemain à l’hôpital des suites d’un traumatisme crânien. Son frère, libre sous contrôle judiciaire, encourt aujourd’hui 15 ans de prison. La défense pourrait plaider la légitime défense.

Et comme pour chaque session, la cour d’assises aura aussi à juger son lot d’affaires de viols sur mineurs : deux dossiers de ce type sont inscrits au rôle de la session.
 

J-B. C. 

infos coronavirus