samedi 10 avril 2021
A VOIR

|

Et si l’archevêché brûlait ?

Publié le

Publié le 17/09/2017 à 8:18 - Mise à jour le 21/06/2019 à 12:19
Lecture 2 minutes

« Y’a encore quelqu’un qui est coincé au troisième étage ! » C’est la panique à La Mission. Heureusement, tout est simulé : l’évacuation du personnel, archevêque compris, le stress et la fumée.

Les pompiers déploient la grande échelle, trente mètres au-dessus du camion. C’est la seule grande échelle automatique du fenua : elle se déploie en moins d’une minute. Quelques instant plus tard, le figurant est extrait de la fumée, au deuxième étage de l’évêché. Il monte sur la nacelle. Il est sain et sauf.
 

Mais le vieux bâtiment abrite des joyaux qu’il faut préserver : de vieux exemplaires de la Bible, et toute l’histoire de l’Eglise catholique en Polynésie. Le personnel explique où se trouvent les documents les plus précieux. Les pompiers s’adaptent.
 

C’est d’abord un exercice pour le responsable de brigade : comment déployer ses hommes, leur donner les bonnes consignes au bon moment. Sergio Bordes, le chef de corps de la caserne de Papeete, estime que le chef d’équipe n’a pas pris assez de recul, qu’il était trop dans l’action. De petits ajustements pour la prochaine fois. Mais l’exercice est réussi : le bâtiment est sauvé !

 

Mike Leyral

infos coronavirus