lundi 19 avril 2021
A VOIR

|

Un premier salon de l’OKAZ pour tout type de véhicule

Publié le

Le premier salon de l'OKAZ, consacré à tout type de véhicule, se tiendra du vendredi 31 juillet au dimanche 2 août sur le parking à côté du stade Pater, à Pirae.

Publié le 25/07/2020 à 10:12 - Mise à jour le 28/07/2020 à 10:52
Lecture < 1 min.

Le premier salon de l'OKAZ, consacré à tout type de véhicule, se tiendra du vendredi 31 juillet au dimanche 2 août sur le parking à côté du stade Pater, à Pirae.

La première édition du salon de l’OKAZ se tiendra à Pirae, sur le parking à côté du stade Pater, du vendredi 31 juillet au dimanche 2 août de 7 heures à 18 heures.

« Cet événement est un accompagnement à la relance économique, de l’oxygène pour les ménages mais également une main tendue vers certains professionnels de la place, expliquent les organisateurs. En effet, le salon de l’OKAZ sera le rendez-vous des bonnes affaires car il y réunira en un seul lieu tous les particuliers désireux de vendre ou échanger leurs véhicules personnels, véhicules utilitaires, deux-roues, bateaux, jet-skis, va’a et quads. Une belle opportunité pour de nombreux foyers de trouver leur bonheur à portée de main. Et une bonne affaire ne venant jamais seule, tous les participants et visiteurs pourront se restaurer grâce à la présence de différents traiteurs sur le site. »

Les personnes intéressées d’y participer peuvent contacter les organisateurs au 89.71.95.10.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.