fbpx
lundi 18 novembre 2019
A VOIR

|

Vidéo – Irie locals présentera son premier album vendredi

Publié le

Publié le 04/10/2017 à 12:53 - Mise à jour le 04/10/2017 à 12:53
Lecture 2 minutes

Jimbo et Birdking. Deux enfants du pays, nés dans les années 90. Après 5 années d’aventures humaines et musicales, ils sortent enfin leur 1er album intitulé du nom du groupe, les Irie Locals. 
“Irie locals ça veut dire les va nus pieds. Irie ça vient du patois jamaïcain. On puise pas mal notre inspiration dans la musique jamaïcaine. Ça veut dire être quelqu’un de “roots”, avoir du respect pour soi, pour les autres, pour la nature, être quelqu’un de droit. Et “locals”, c’est ce qu’on est”, explique Jimbo. 

C’est en revenant de ses études en Nouvelle-Zélande que Jimbo propose à Birdking de monter un groupe. Les deux jeunes travaillent dur pour réussir. L’un compose et interprète, l’autre donne une touche énergisante et un style local. Le tout forme une musique au style raggamuffin, issue du mouvement dance hall, reggae. “Peut-être qu’on est éloignés de tous les pays mais on reçoit pas mal de nouveautés d’Europe pour la musique électronique, du Pacifique pour le reggae. On a toutes ces influences. On a essayé de remettre un condensé de tout ce qui a fait notre jeunesse dans nos compositions.” 

Les Irie Locals se sont fait connaitre notamment avec le titre Stand High, sortie en février 2015 avec toujours le même message destiné à une génération d’îliens qui se sent parfois dépossédé de son propre avenir. “Le message qu’on voudrait faire passer c’est un peu de ne pas vouloir copier l’étranger parce qu’on voit beaucoup d’engouement de la jeunesse pour l’american style. On a de la chance d’être en Polynésie, dans le Pacifique. La mode tropicale qu’il y a ailleurs, c’est nous. Il faut être fiers de qui on est et savoir faire évoluer notre culture.”

Depuis peu, Dj T-Unit, bien connu de la scène locale, a rejoint le groupe. Il donne le tempo et aide les deux artistes à se professionnaliser. Les Irie Locals rendrons hommage à la jeunesse polynésienne vendredi soir au Hélios. 

Rédaction web avec Sophie Guébel

Des séjours thérapeutiques pour jeunes en difficulté

Depuis trois ans, le nombre de délits commis par des mineurs au fenua est en baisse. Afin de lutter contre la récidive, les adolescents sont pris en charge par la direction territoriale de la protection judiciaire de la jeunesse. Celle-ci agit sur trois leviers : la famille, l’insertion et la santé. Sur ce dernier volet, trois séjours thérapeutiques ont été organisés cette année. Le dernier vient de se terminer à la Presqu’île.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Islands Airline veut desservir 13 destinations en Polynésie

En 2017, la compagnie de l’homme d’affaires Bill Ravel avait sollicité l’octroi d’une licence d’exploitation pour la desserte régulière des îles de...

La COSAC veut différer les élections des représentants du...

La Confédération Syndicale des Agents Communaux, la COSAC, était ce matin devant les portes du Haut-commissariat. Elle demande à différer les élections des représentants du personnel communal dans les commissions administratives paritaires.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X